18 C
Alger
mardi 24 novembre 2020

Zoubir Allouache, agriculteur à Beni maouche: «L’agriculture peut subvenir aux besoins de la région»

Doit Lire

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

Homme de terrain, Zoubir Allouache, agriculteur, village ijdharane, commune de Beni maouche à Béjaia,  comme c’est le cas de tous les agriculteurs résident dans zones rurales  et qui ne comptent que sur le travail de la terre pour vivre et répondre aux besoins de la familiale et  du marché local, souligne: « Ceux qui ont les terres agricoles  ne l’exploitent pas  souvent à bon escient, et ceux qui sont des agriculteurs ne trouvent pas souvent des terres pour  travailler et produire  pour nourrir leur propres familles et pourquoi pas développer les exploitation agricoles », a-t-il répondu à une question qui porte sur la jeunesse qui ne font que le commerce informel, au lieu de travailler dans l’agriculture porteuse de richesses et valeurs ajoutée.  Evacuant le prétexte de la pente des terres qui rend le travail du tracteurs très difficile dans la montagne, Zoubir Allouache, lance comme un défi qui se rassurant et marquant «  Qu’on me donne un tracteur pour travailler et vous allez voir et constater de près comment  peut-on changer la donne agricole et fertiliser nos montagnes », fera-t-il savoir.  Travaillant avec les moyens à bords, tout en évoluant dans la diversification des chances et  moyens de faire fructifier les richesses du terroir, dont la récolte de l’huile d’olive et la production du  miel, afin de subvenir aux besoins quotidien,  Zoubir avance un autre argument qui pose un véritable problème de société. «Il y a ceux qui donnent leurs terres autres pour travailler. Mais, dès que l’on défraichie le champ au point de devenir une source de production et de richesse, le propriétaire récupère sa terre sous le prétexte d’héritage et le partage des richesses. Cette situation revient souvent au point de faire perdre toute confiance et relation de travail entre les propriétaires de la terre et les agriculteurs », a-t-il déploré.  Evoquant le phénomène de division des familles, Zoubir  Allouache, 50 ans environ, s’exprime comme un véritable sociologue qui s’intéresse aux questions et autres phénomènes des sociétés : « Ce sont les différentes crises que l’on vie qui crée ce problème de division entre familles. On est devenu égoïstes, individualité et matérialistes au point d’ignorer et d’oublier toutes nos valeurs morales, culturelles et ancestrales qui constitue la base de toutes nos évolutions », a-t-il affirmé. Evoquant la production de la figue sèche pour la saison 2020,  Zoubir Alouche va droit au but en avançant un chiffre de 30 à 35% le taux d’exploitation des terres et les richesses du terroir que possède la région de beni maouche.  Le travail des bureaux, n’est pas  le  même travail que l’on fournit sur le terrain. « C’est à l’administration  d’être beaucoup plus à l’écoute et au service des agriculteurs et non pas l’inverse, si l’on veut aller de l’avant  dans l’intérêt général », a-t-il affirmé.

Amar CHEKAR    

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

Mohand Azzoug: « Les familles ne doivent pas se laisser emporter par des problèmes d’héritages »

Mohand Azzoug, directeur de l’orientation et de l’enseignement du Coran au ministère des Affaires religieuses et des wakfs, répond à quelques questions...