Violence conjugale: souffrance dans le silence et la solitude

0
46

Le phénomène de la violence conjugale qui reste un sujet tabou,continue de faire des victimes. Enfants et femmes faibles et orpheline ne savent pas à quel sain se vouer, sauf la prière  » mon mari oblige ma fille de 8 ans de faire le carême. Il me bat sans scrupule. Je sens la mort et je n’ai pas d’autres personnes à qui laisser ma petite fille pour la prendre en charge », lance une dame en guise d’un SOS sur les réseaux sociaux.

Ferhat Fekrach

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here