12 C
Alger
lundi 25 janvier 2021

Université: Le débit de la connexion internet augmentée de 1 méga à 1 Giga

A lire

Boualem Saidani, directeur général de l’enseignement supérieur a révélé que la connexion internet sera augmentée de 10 fois, sans pour autant préciser de date. « Nous avons eu des discussions profondes avec les responsables d’Algérie télécoms, qui ont accépté d’augmenter la connexion internet qui reste très faible pour répondre aux besoins de l’université Algérienne. C’est vraiment abérrant que les enseignants, chercheurs et les étudiants ne sont pas outillés suffisamment de cet outil de travail, afin de s’adapter à l’évolution des nouvelles technologies et se mettre au diapason des autres universités dans le monde » a-t-il indiqué, lors de son intervention sur les ondes de la radio chaine3. Invité à s’exprimer en compagnie d’autres étudiants et représentants du mouvement estudiantines, les étudiants ne l’ont pas ménagé en exigeant une date et non pas des promesses qui ne sont pas tenus depuis des années. Installé il y a quelques mois au poste de directeur général de l’enseignement supérieur, M Saidani est resté plus au moins évasif devant les questions des étudiants qui ont insisté longuement, sur le manque flagrant de transport universitaire surchargés, d’où l’incapacité  d’appliquer et de respecter le protocole sanitaire mis en place, afin de faire face contre la propagation de la pandémie coronavirus, Boualem Saidani, souligne : « Nous devons penser tous ensemble pour juguler cette pandémie. Les étudiants attendent souvent le dernier bus pour rejoindre leurs universités ou domiciles au lieu de  suivre le temps réparti entre chaque départ qui est d’une heure entre deux bus», a-t-il rétorqué. Les étudiants rétorquent que la solution réside dans l’augmenter du  nombre des bus et non pas leurs limitations pour assurer le transport des étudiants.  S’agissant de la généralisation de l’application des protocoles sanitaires au niveau de toutes les universités Algérienne,  M Saidani indique « Les dispositions sont prises selon les capacités d’accueil des étudiants. Il y a des universités qui ont plus de 60 .000 étudiants et d’autres qui ont moins de 1000.donc, les dispositions sont différentes et s’il y a des défaillances au niveaux de quelques établissements, les recteurs et les responsables concernés, nous devons tous penser à y remédier aux insuffisance » selon M Saidani, qui a été installé il y a quelques mois à la tête du  poste de département de l’enseignement supérieur.      

Ferhath Fekrach

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles