Une page pour l’histoire

0
248

Le Salon international du livre d’Alger SILA 2019, ouvrira ses portes demain au grand public. Le secret du salon ne réside pas dans le nombre des maisons d’editions et titres qui seront exposés,mais dans le contenu de chaque livre qui raconte quelques choses d’important dans vie de chaque auteur. Dans chaque livre feuilleté, on y trouve des choses intéressantes à connaître et à découvrir aussitot. Qu’elle s’appelle Nabila ou Omar, le monde de l’écriture converge vers la mise en valeurs d’un ensemble d’idées et d’enseignement que l’on partage avec les autres cultures et peuple du monde. La femme se plaint généralement des comportements souvent violent de l’homme qui ne recule devant rien, vis versa pour l’homme qui rejette la responsabilité à l’autre moitié. Ce monde que l’on observe de loin, se retrouve tout d’un coup dans des livres qui rapprochent les gens de toutes nature et culture. La personne humaine n’est autre que cet animal qui parle dans tous les sens. Si chacun de nous, lit une page de chaque livre que l,on prend entre ses mains, c est un trésor caché que l’on viens d’acquérir sans se rendre compte. La beauté du monde du livre est située dans le sens que l’on donne à notre relation avec le livre. Mon ami le livre, un fidèle compagnon qui répond toujours présent, ce sont quelques phrases que l’on prononce ce à tout moment, pour exprimer notre attachement à la vie aux valeurs aux origines et à notre histoire commune. Allons en droit au but. Si un homme, se trouve tout seul au milieu d’un groupe de femmes, il est rejeté tout de suite. Si une femme se retrouve toute seule au milieu des hommes, elle est protégée par tous, il suffit qu un petit guignols qui l’agresse, c est tout le monde qui le corrige. Puisque dans le monde du livre nous apprend à vivre des êtres humains sans complexe, saisissons autant qu’on peux, de lire, d’écrire et partager nos joies et peines avec ces milliers d’auteurs des quatre continents qui viennent en toute confiance et liberté pour nous apporter du neuf dans nos idées et visions des choses. Un peuple qui lit est un peuple qui avance doucement et sûrement, un peuple qui ne lit pas risque d’être seul contre tous. Bon vent aux auteurs animateurs et aux visiteurs du sila qui revient dans une conjoncture politique et économique difficile à supporter sauf si l’on se met à lire et écrire même une inspiration par jour. Nous sommes des humains.

AC

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here