7 C
Alger
mercredi 25 novembre 2020

UGTA- Patronat : la crise sanitaire et économique concerne tout le monde

Doit Lire

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

L’Union générale des travailleurs algériens UGTA et le patronat ont signé mardi une déclaration commune dans laquelle ils ont affirmé leur engagement et leur mobilisation auprès des pouvoirs publics pour dépasser la situation sanitaire et économique difficile que traverse le pays suite à la pandémie de coronavirus Covid-19.

Les signataires de la présente déclaration sont plus que jamais mobilisés et engagés auprès des pouvoirs publics pour dépasser cette situation sanitaire et économique difficile et demeurent engagés pour le renouveau économique du pays, tel que contenu dans le programme de Monsieur le président de la République et du Gouvernement, adopté par les deux chambres du Parlement, lit-on dans la déclaration signée conjointement par l’UGTA, la Confédération générale des entreprises algériennes CGEA, la Confédération des industriels et des producteurs CIPA, la Confédération nationale du patronat algérien CNPA, l’Association générale des entrepreneurs algériens AGEA, l’Union nationale des entrepreneurs publics UNEP , le Forum des chefs d’entreprises FCE et le Club des entrepreneurs et industriels de la Mitidja CEIMI. Les signataires se sont dit convaincus que l’Algérie dépassera cette situation difficile et engagera un large processus de relance de l’économie nationale par un changement de paradigme et ce, à travers des réformes structurelles consacrant la préférence à l’entreprise nationale, la liberté d’initiatives, la levée des mesures administratives et bureaucratiques et un allègement des charges à même d’améliorer les niveaux de production et d’emplois et de contribuer ainsi à la réduction des importations. Exprimant les préoccupations des travailleurs et des employeurs algériens quant aux conséquences de cette crise sur l’outil de production nationale et sur l’emploi, les signataires se sont dit aussi conscients de ce contexte économique et social et ont réitéré leur engagement sans réserve pour une contribution à l’action des pouvoirs publics ainsi que leur engagement de solidarité avec le peuple à travers des actions de solidarité en direction des populations et de soutien aux structures de santé et personnels soignants. Ils ont, par ailleurs, salué les mesures de confinement total ou partiel et de solidarité décidées par les plus hautes autorités, ainsi que celles relatives à l’approvisionnement des populations en produits alimentaires, affirmant leur « confiance, reconnaissance et encouragements » aux personnels de tous les corps engagés dans la lutte contre cette pandémie et leur soutien aux décisions des pouvoirs publics, déplorant le fait que cette pandémie est intervenue dans un contexte marqué par un recul significatif et brutal des prix des hydrocarbures, principale ressource des revenus externes du pays.Estimant que cette situation aggrave la vulnérabilité de notre pays qui doit faire face à la fois aux contraintes internes et externes et aux besoins incompressibles de la population, les signataires ont indiqué que l’entreprise nationale publique et privée en tant que créatrice de richesse et d’emplois évolue dans un contexte difficile et rencontre un certain nombre de contraintes dont les charges d’exploitation courante obèrent sa trésorerie et qu’elle demeure attentive et réactive aux décisions des pouvoirs publics pour la préservation de l’emploi et la cohésion sociale.L’UGTA et le Patronat considèrent, enfin, que la situation de crise sanitaire et les mesures de confinement ont vu certaines entreprises cesser leur activité ou sa réduction, estimant que cela est préjudiciable à l’emploi et à la production nationale.

O.C

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

Mohand Azzoug: « Les familles ne doivent pas se laisser emporter par des problèmes d’héritages »

Mohand Azzoug, directeur de l’orientation et de l’enseignement du Coran au ministère des Affaires religieuses et des wakfs, répond à quelques questions...