Tribunal Said Hamdine : report de l’affaire du licenciement arbitraires des journalistes le Temps d’Algérie

0
190

L’affaire du groupe Médias Temps Nouveaux qui a licenciés arbitrairement 21 journalistes et techniciens pour avoir défendu leurs droits à commencer par les journalistes qui réclamer de manière solonnel le respect de l’éthique et la clause de conscience qui constituent la base de la pratique journalistique à été reportée pour une date ultérieure par le tribunal de Said Hamdine a Alger. Par ailleurs, il y a lieu de souligner l’explosion du clan de la direction générale du groupe.  » Ce qui est sûr, c’est la lutte intestine à l’intérieur dans le même clan qui tend vers le remplacement de l’actuel directeur général qui est à l’origine de ce conflit et du représentant du syndicat du groupe qui a prit position avec la direction au détriment des travailleurs licenciés abusivement » a indiqué notre source qui a préféré de s’exprimer sous l’anonymat.  » cela fait 6 mois qu’on pas réglé nos salaires et on ne sais pas encore comment résoudre la situation, et ce, malgré l’installation de l’administrateur qui n’a pas réunit le personnel pour nous éclairer sur la situation. Une chaîne de télévision est déjà fermée plus le Temps d’Algérie absent dans les kiosques depuis.  » Certains employés n’ont même pas ce minimum financiers pour payer le transport et rejoindre leurs postes de travail pendant que d’autres continuent de s’endetter en attendant le règlement des salaires » déploré t-il. La diffusion des programmes de la chaîne Dzair TV se fait avec un service minimum en plus la rediffusion des programmes.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here