23 C
Alger
lundi, septembre 28, 2020

Tizi-Ouzou : les avocats en force pour libérer les détenus politiques

Doit Lire

Rentrée scolaire 2020-2021: Le ministère de l’éducation temporise

Le ministre de l'Education nationale, Mohamed Ouadjaout, a affirmé, dimanche à Alger, que la date de la rentrée scolaire 2020-2021 n'a pas...

Covid-19: 153 nouveaux cas 104 guérisons et 3 décès

Cent cinquante trois 153 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 104 guérisons et 3 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Chiens errants: 900 personnes enragées et 15 décès

Quelque 900 cas de rage, dont 15 décès, ont été enregistrés en Algérie en 2019, a révélé dimanche le chargé du programme...

Fidèles à la cause du peuple Algérien qui revendique la légitimité politique depuis,des centaines d’avocats ont observé ce jeudi un important mouvement de protestation au niveau des tribunaux à Tizi-Ouzou. La marche des avocats a été organisé pour la libération des détenus politiques,la dénonciation de deux avocats de Djelfa et Ouargla, qui ont intégré l’autorité nationale de l’organisation des élections présidentielle du 12 décembre prochain. L’arrestation de Fodil Boumala, militant activistes politique a été fortement dénoncée. Me Saliha Allouache, membre du bâtonnat de Tizi Ouzou revient sur les dépassements « Dans ce cas, ils veulent mettre en prison tous les intellectuels du pays. Nous sommes contre les prochaines élections, parce que nous n’avons pas confiance avec ce système corrumpu qui arrive à nous traiter de la issaba au même titre que la issaba du système politique qui doit partir« , a -elle soulignée. partant de la cour de justice, la sortie ouest de la ville des genêts, jusqu’au tribunal, situé au centre-ville, les avocats en robes noires ont marché pacifiquement tout en scandant des slogans hostile au système politique qui a mis des marcheurs pacifiques en prison, rien que pour avoir revendiqué leur droits légitimes. L’Ordre local des avocats a réitéré sa mobilisation pour une Algérie libre et démocratique. ils ont appelé à l’indépendance de la justice et la liberté d’expression qui constituent le leviers majeur de tout développement et stabilité. Un appel a été lancé pour se solidariser avec le mouvement populaire qui oeuvre pour le changement du système corrumpu et la construction d’un Etat de droit. L’appel a été décidé suite à une assemblée générale extraordinaire des Conseils de tous les barreaux d’Algérie, qui a été convoquée à Béjaïa par le Conseil de l’Union nationale des barreaux d’Algérie.

S.F

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernières Articles

Rentrée scolaire 2020-2021: Le ministère de l’éducation temporise

Le ministre de l'Education nationale, Mohamed Ouadjaout, a affirmé, dimanche à Alger, que la date de la rentrée scolaire 2020-2021 n'a pas...

Covid-19: 153 nouveaux cas 104 guérisons et 3 décès

Cent cinquante trois 153 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 104 guérisons et 3 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Chiens errants: 900 personnes enragées et 15 décès

Quelque 900 cas de rage, dont 15 décès, ont été enregistrés en Algérie en 2019, a révélé dimanche le chargé du programme...

CAP sur la reprise de l’activité culturelle

La manifestation "La rentrée culturelle" réunissant le théâtre, les arts plastiques, la musique, la danse et le conte en plus de rencontres...