14 C
Alger
samedi 28 novembre 2020

Soudan: 101 morts lors de la dispersion d’un sit-in à Khartoum

Doit Lire

Said bouhadja, le militant honnête le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire de ceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de...

Said bouhadja, le militant et le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire deceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de faire...

Algérie62 rend hommage à Saïd Bouhadja

Ami de la presse nationale avec qui il entretient une relation d’amitié remarquable depuis qu’il était chargé de communication de l’ex parti...

Corruption: Un autre ministre dans le collimateur de la justice

 Abdelkader Ouali, ancien ministre des travaux publics et des ressources en eau, rapellé par ses actes de gestion. La justice ne pardonne...

 La répression cette semaine du mouvement de contestation par les militaires au pouvoir au Soudan a fait 101 morts, essentiellement dans la dispersion lundi d’un sit-in devant le siège de l’armée, selon un dernier bilan annoncé mercredi par un comité de médecins.Un précédent bilan a fait état de 60 morts. Parmi les morts, 61 ont été comptabilisés dans les hôpitaux et 40 ont été retrouvés dans les eaux du Nil, selon ces médecins proches des manifestants, qui n’ont pas fourni plus de détails. La répression a également fait 326 blessés, ont-ils ajouté.         Des manifestants qui campaient depuis début avril devant le QG de l’armée à Khartoum, où ils réclamaient le départ des généraux au pouvoir, ont été violemment dispersés lundi.  Les chefs du mouvement de contestation, qui ont parlé de massacre, ont également dénoncé de nombreuses exactions depuis cette date, commises selon eux par les hommes du Conseil militaire, qui a pris les rênes du pouvoir au Soudan le 11 avril après la destitution du président Omar el-Béchir.       Dans ce contexte, les chefs de la contestation ont rejeté l’offre de dialogue lancé mercredi par le chef de ce Conseil. Le peuple soudanais n’est ouvert ni aux négociations, ni à ce Conseil militaire qui tue des gens », a indiqué Amjad Farid, porte-parole de l’Association des professionnels soudanais, acteur central de la contestation.   Dans un message lu à la télévision nationale, le chef du Conseil militaire, Abdel Fattah al-Burhane, avait dit plus tôt regretter les événements » et assuré que le Conseil était ouvert aux négociations « sans restriction », après les avoir pourtant totalement rejetées mardi.  Les négociations entre les militaires et la contestation avaient été suspendues le 20 mai, chaque camp refusant de céder à l’autre la direction de la transition politique.  La nouvelle position affichée des généraux intervient dans un contexte de pression internationale. Le secrétaire général de l’ONU, les Etats-Unis et la Grande-Bretagne ont condamné les violences.   Des alliés de poids du Conseil militaire, l’Arabie saoudite, les Emirats arabes unis et l’Egypte, n’ont pas dénoncé la répression mais ont appelé au « dialogue«  entre les parties.

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Said bouhadja, le militant honnête le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire de ceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de...

Said bouhadja, le militant et le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire deceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de faire...

Algérie62 rend hommage à Saïd Bouhadja

Ami de la presse nationale avec qui il entretient une relation d’amitié remarquable depuis qu’il était chargé de communication de l’ex parti...

Corruption: Un autre ministre dans le collimateur de la justice

 Abdelkader Ouali, ancien ministre des travaux publics et des ressources en eau, rapellé par ses actes de gestion. La justice ne pardonne...

Sahara Occidentale-Maroc: L’Union Africaine interpellée pour punire le Makhzen

La République arabe sahraouie démocratique RASD a appelé de nouveau, l’Union africaine UA à prendre des mesures plus fermes face à la...