16 C
Alger
mercredi 27 janvier 2021

Sida-Covid19: Anticiper les risques sanitaires

A lire

La mise en œuvre du Plan national stratégique PNS IST/VIH/sida, pour la période 2020-2024, s’apparente cette année à un défi opérationnel pour l’Algérie en raison de la pandémie du Coronavirus, indique le ministère de la Santé, de la Population et de Réforme hospitalière, appelant l’ensemble des acteurs de la riposte contre le Sida à en prendre la mesure.

Dans une note conceptuelle diffusée la veille de la célébration de la Journée mondiale de lutte contre le Sida, le 1er décembre de chaque année, le ministère de la Santé relève le caractère ambitieux des objectifs du PNS et convie « tous les acteurs de la riposte nationale à prendre, dès à présent, la mesure du défi opérationnel » que représente la mise en œuvre dudit Plan, en particulier dans le contexte de la crise sanitaire de la Covid-19. C’est pourquoi, cette célébration, à travers une journée d’information prévue mardi au siège du ministère de la Santé, mais aussi des actions au niveau national, est placée sous le slogan Pendant la covid-19, assurer les soins et le traitement du VIH est la responsabilité de tous. L’objectif, précise la même source, étant de rappeler qu’un défi d’une telle ampleur ne peut être surmonté qu’en instaurant une solidarité mondiale, en acceptant notre responsabilité partagée et en mobilisant une riposte qui n’oublie personne.

Prévention et dépistages

Tout en soulignant que ce défi peut être relevé, les rédacteurs de la note tiennent à rappeler que dès le début de l’épidémie de l’infection VIH/Sida, l’Algérie s’est investie dans la riposte de façon volontariste et déterminée, à travers un engagement politique, régulièrement réaffirmé et traduit par un financement conséquent. Un financement, est-il ajouté, qui garantit à titre gratuit et universel toutes les prestations médicales, y compris le traitement anti-retroviral ARV pour tous, ainsi qu’une approche participative et multisectorielle impliquant les acteurs gouvernementaux, la société civile et les partenaires au développement. A ce titre, l’Algérie s’est dotée d’un nouveau PNS, le 5ème du genre, et développé depuis 2002 dans le cadre du processus de planification stratégique axé sur les résultats préconisés par l’Onusida. Ce Plan, est-il rappelé, se veut être la traduction de tous les engagements auxquels l’Algérie a souscrit, notamment, la Déclaration d’Alger sur l’accélération du dépistage du VIH au Moyen-Orient et en Afrique.

Chafia Ahmed

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles