18 C
Alger
mercredi 20 janvier 2021

Sécurité Alimentaire: Les pays d’afrique se concertent

A lire

Les pays africains participants à la Conférence régionale pour l’Afrique, organisée par l’ONU/FAO pour l’alimentation et l’agriculture, se sont engagés à intensifier leur action en faveur de la sécurité alimentaire en afrique.

Dans la déclaration ministérielle approuvée en fin des travaux, les délégués se sont engagés à accélérer la transformation de l’agriculture et des systèmes agro-alimentaires africains grâce à l’innovation et aux technologies numériques, a rapporté la Fao dans un communiqué publié sur son site web. Ils ont également appuyé l’idée d’apporter de nouvelles contributions au Fonds fiduciaire africain de solidarité ASTF, y voyant un instrument destiné à montrer que l’Afrique est capable de se prendre en charge et de mener des programmes prioritaires.

Gestion rationnelle des ressources humaines

Les ministres ont également demandé à la FAO de continuer à accroître la souplesse et l’efficacité dans l’utilisation qu’elle fait des ressources financières et humaines limitées dont elle dispose pour aider ses Membres, et à jouer un rôle moteur dans la collaboration inter-institutions mise en place pour rendre les systèmes agroalimentaires durables.Ils ont aussi appuyé le travail que la FAO mène avec des plateformes multipartites et multisectorielles pour renforcer le dialogue, l’investissement et l’innovation pour des systèmes agroalimentaires durables, en particulier dans la perspective du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires, qui doit se tenir en 2021. Tenue par vidéoconférence en fin de la semaine, cette manifestation de trois jours a réuni quelques 900 délégués, dont 95 ministres et autres responsables gouvernementaux de 48 pays. Ils se sont réunis dans le contexte d’une insécurité alimentaire et d’une malnutrition croissantes, exacerbées par la pandémie de covid-19 et les multiples crises qui se chevauchent, qu’il s’agisse du changement climatique, des ravageurs et des maladies transfrontières, des conflits et du ralentissement économique.

Innovation et numérisation

De nombreuses séances de la Conférence ont porté sur la manière dont l’innovation et la technologie numérique peuvent radicalement faire progresser la sécurité alimentaire en Afrique. L’Initiative main dans main de la FAO est un éminent exemple d’application d’approches novatrices et de technologies modernes, mis en avant à la Conférence. Elle est mise en œuvre, à ce jour, dans 11 pays d’Afrique: Angola, Burkina Faso, Cabo Verde, Ethiopie, Gabon,Guinée Bissau, Mali, Niger, Nigéria, Rwanda et Zimbabwe, de nombreux autres ayant exprimé leur intérêt à y adhérer également, note l’Organisation onusienne. Elle déploie des outils perfectionnés, y compris une modélisation et des analyses géospatiales avancées avec, par exemple, la Plateforme géo-spatiale et le Laboratoire de données pour l’innovation statistique. Ces outils fournissent des données de qualité, accessibles, actuelles et fiables qui aident les pays à prendre des décisions stratégiques en connaissance de cause et à élaborer des politiques fondées sur des données probantes.

Rédaction/APS

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles