7 C
Alger
mercredi 25 novembre 2020

Sécurité alimentaire: Coopération entre économistes et recherche scientifique

Doit Lire

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

Le ministre de l’Enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Abdelbaki Benziane, a insisté, lundi à Alger, sur la nécessité de coordonner la coopération entre les chercheurs scientifiques et les opérateurs économiques, notamment en matière de sécurité alimentaire pour développer des méthodes innovantes et utiliser de nouvelles techniques pour augmenter la production agricole.

Dans son allocution à l’occasion de la présentation du Livre blanc sur la stratégie nationale de recherche et d’innovation dans la sécurité alimentaire, en présence de membres du gouvernement, M. Benziane a souligné l’importance de renforcer la coopération entre les différents secteurs, les chercheurs, les opérateurs économiques et les professionnels pour élaborer et développer des sujets de recherche communs et adopter des moyens et méthodes innovantes pour l’utilisation des nouvelles techniques dans divers domaines, notamment la sécurité alimentaire. D’autre part, le ministre a préconisé d’établir un véritable partenariat entre les acteurs de la recherche, en l’occurrence les départements ministériels, instances scientifiques et de recherche, chercheurs et professionnels et autres pour concourir à la création d’un environnement favorable à la valorisation et à l’adaptation du produit de manière à répondre aux besoins nationaux escomptés par la société en matière de garantie de la sécurité alimentaire. Pour le ministre, la stratégie nationale de recherche et d’innovation dans la sécurité alimentaire qui est le fruit des efforts des chercheurs algériens vise à mettre en place des systèmes de production intégrés à même de traiter les opérations de production selon les spécificités de chaque région et de les placer dans un système de production intégré, car en plus de fixer objectivement et rationnellement des objectifs liés à la recherche et à l’innovation pour les utiliser dans l’élaboration de systèmes agricoles développés, elle la stratégie répond aux besoins du consommateur.

Dassine T

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

Mohand Azzoug: « Les familles ne doivent pas se laisser emporter par des problèmes d’héritages »

Mohand Azzoug, directeur de l’orientation et de l’enseignement du Coran au ministère des Affaires religieuses et des wakfs, répond à quelques questions...