27 C
Alger
mardi 29 septembre 2020

Santé publique: la loi des agents

Doit Lire

L’émir cheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah du Koweit n’est plus

 L'émir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah, est mort mardi à 91 ans, a annoncé le palais royal. "C'est avec une grande...

Presse électronique: Le ministre de la communication insiste sur la levée des obstacles

Le but de la rencontre est de parvenir à des solutions idoines à même de lever toutes les barrières et les obstacles...

Médias: Belhimer plaide pour une presse professionnelle

Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement Ammar Belhimer a indiqué mardi à Alger que le gouvernement s’était engagé dans son...

Agriculture: La pomme de terre locale remplace celle des importations

Réduire les importations passe par l'augmentation de la production locale. Le ministre de l'Agriculture et du développement rural, Abdelhamid...

Ça se passe aux niveaux des établissements de santé de proximité à Alger. « Beaucoup de citoyens nous accusent de ne pas faire notre travail et respecter la noblesse du métier en tant que médecins. Mais, ils ne savent pas que nous travaillons quotidiennes sous pression à cause du vas et vient des agents au moment même des consultations et d’autres anomalies que l’on rencontre à longueur d’année »a déploré Dr H.Fethi qui travaille dans un établissement de santé EPSP à Alger. De son coté, salim K, patient âgé de 50 ans environ, qui vient tout juste de sortir d’une consultation déplore « Je souffre d’une hypertension artérielle depuis plusieurs mois. Il suffit d’un rien je m’emporte. J’ai vu que, au moment de la consultation médicale, il y a des gens qui frappent à la porte, comme s’il s’agit d’une urgence grave ou un dégât quelques parts, alors qu’il n’y a rien de cela », regrette-t-il.  Le patient poursuit son témoignage et regrette. « Face aux nombres et la manière de frapper sure la porte, le médecin ouvre la portière. Finalement, c’est trois agents qui entrent au même temps.  Un s’assoit sur l’équipement destiné à la consultation. Il ouvre son sachet et commence à manger à 14h00. L’autre agent discute avec le médecin en faisant fi de l’existence d’un patient en face. La troisième, c’est une infirmière qui vient juste pour une information », regrette-t-il. Situation très gênante pour le médecin qui pose des questions à son patient, et d’un autre côté, le patient souffre d’une hypertension artérielle. Par respect au médecin, le patient a demandé l’autorisation au médecin qui ne pouvait faire la remarque pour plusieurs raisons. Le patient lui-même qui demande aux agents indiscipliné de quitter la salle des soins et laisser le médecin continuer à faire son travail convenablement. Faisant face au dilemme quotidien, Dr Fethi, lance « Les agent ne leurs reste que de faire notre travail et nous fixer le temps à passer avec le patient ». Un véritable cri de cœur devant le manque de discipline qui règne dans les établissements de santés publique.  

D.T      

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

L’émir cheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah du Koweit n’est plus

 L'émir du Koweït, cheikh Sabah al-Ahmad al-Sabah, est mort mardi à 91 ans, a annoncé le palais royal. "C'est avec une grande...

Presse électronique: Le ministre de la communication insiste sur la levée des obstacles

Le but de la rencontre est de parvenir à des solutions idoines à même de lever toutes les barrières et les obstacles...

Médias: Belhimer plaide pour une presse professionnelle

Le ministre de la Communication, Porte-parole du gouvernement Ammar Belhimer a indiqué mardi à Alger que le gouvernement s’était engagé dans son...

Agriculture: La pomme de terre locale remplace celle des importations

Réduire les importations passe par l'augmentation de la production locale. Le ministre de l'Agriculture et du développement rural, Abdelhamid...

Fake News: Tassili Airlines dément

Tassili Airlines SPA apporte un démenti catégorique concernant la fausse information fake news La compagnie aérienne publique Tassili Airlines...