14 C
Alger
lundi 25 janvier 2021

Said bouhadja, le militant honnête le moudjahid authentique

A lire

Pour l’histoire et la mémoire de ceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de faire valoir sa mémoire et actions minime qu’elle soit.  Nous le connaissons depuis longtemps. Nous n’avons jamais entendu un mot mal placé ou déplacé. Un militant propre et honnête qui ne fait pas de bruit pour rien. Ses nombreuses participations aux différentes batailles et accrochages  contre le colonialisme français témoignent  largement de son combat et sacrifices pour la liberté et la cause du peuple durant toute la guerre de libération nationale. Le défunt Saïd Bouhadja nous a révélé la journée du 1 novembre 2019 d’un projet d’écriture d’un livre qui porte sur sa biographie et tout ce qu’il a vécu durant la guerre de libération nationale. Batailles par batailles. Actions par action. « Je suis en train d’écrire un livre en langue arabe. Je me rappel de tout », a-t-il affirmé. Evoquant au passage ses souvenirs et mémoires avec l’avènement du congrès de la Soummam, le 20 aout 1956 à Ifri Ouzellaguen et  un autre évènement relatif au dernier meeting des chefs historique de la révolution, notamment Krim Belkacem, Mohamed Boudiaf, Hocine Ait Ahmed, Mohamed Khider, Mohand Oulhadj, le commandant si H’mimi natif de la région, plus exactement du village Aguemoune et bien d’autres responsables de l’époque, le défunt Said Bouhadja, a eu des larmes aux yeux en lui rappelant un évènement complètement oublié de sa mémoire. Il a participé de loin  à l’organisation de ce dernier meeting du 17 juin 1962 à Beni Maouche – Béjaia. Tout en retenant ses larmes, Saïd Bouhadja souligne « J’ai promis au défunt Krim Belkacem de lui envoyer les photos de ce  meeting. Mais, malheureusement, avec tout ce qu s’est passé après l’indépendance nationale, le 5 juillet 1962, nous avons complètement oubliés les photos », a-t-il déploré.  Quelques semaines après, nous lui avons remis le cadre de la photo souvenir en main propre en présence de quelques amis qu l’on accompagné. L’émotion qu’il a eu pour l’image et la date de l’évènement, l’on marqué un bon moment avant de se dire au revoir…». Nous espérons que sa famille et proche pourront un jour ou l’autre en parler du sujet et pourquoi l’éditer et faire valoir sa mémoire au grand public. Algérie62, présente ses sincères condoléances  et assure toute notre sympathie et soutiens à sa famille et amis proches qui l’ont soutenu durant toute sa vie. Paix à son âme. A dieu nous appartenons, à lui nous retournons.

Amar CHEKAR

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles