16 C
Alger
lundi 30 novembre 2020

Sahara Occidentale: les bombes marocaines continuent de tuer

Doit Lire

Covid-19-Tests PCR: Trois laboratoires se lancent dans la production des tests antigéniques

Trois laboratoires nationaux se sont lancés dans la production des tests antigéniques et des tests PCR dans le cadre de la lutte...

Covid19: 1009 nouveaux cas 636 guérisons et 17 décès

Mille neuf 1009 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 636 guérisons et 17 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en...

Parlement Européen: Salah Goudjil rejette toute forme d’ingérence

 Le président du Conseil de la Nation par intérim, Salah Goudjil, a rappelé, dimanche, le rejet par l'Algérie de toute forme d’ingérence...

USMA: Décès de l’ancien attaquant de Abdelaziz Sellaoui

 L'ancien attaquant de l'USM Alger pendant les années 1970, Abdelaziz Sellaoui, est décédé samedi à Alger, a annoncé la direction du club...

Le peuple sahraoui sans défense continue de pâtir des affres des mines, et autres restes explosifs, vestiges de la guerre avec l’occupant marocain, qui fauchent chaque année des vies et causent des handicaps a beaucoup de civils, a révélé le président de l’Association sahraouie des victimes des mines antipersonnel ASAVIM, Aziz Haidar.

Dans un entretien à l’APS, à l’occasion de la Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines 4 avril, M. Haidar a précisé que le cessez-le-feu signé entre le Front populaire de libération de la Saguia el-Hamra et du Rio de Oro Front Polisario et l’occupant marocain en 1991 n’a pas eu de véritable incidence sur le peuple sahraoui qui a continué depuis à vivre sous la menace des mines et des bombes à sous-munitions.Alors que le monde s’apprête à célébrer la Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l’assistance à la lutte antimines, l’occupant marocain s’entête encore à refuser de signer les conventions internationales interdisant l’utilisation de ces armes létales et de coopérer avec les instances et organisations internationales qui œuvrent pour le déminage de la région.A cet égard, M. Haidar a rappelé que l’occupant marocain avait posé plus de 7 millions de mines terrestres le long du mur de séparation mur de la honte érigé par le Maroc dans les années 1980 sur 2.720 km pour diviser le Sahara occidental et séparer les familles sahraouies.Et d’ajouter que le mur de la honte ayant été érigé essentiellement sur les hauteurs, les mines sont emportées par les crues vers des régions censées être sécurisées.L’ASAVIM a recensé 1.600 victimes à l’est du mur de la honte, soit dans les territoires libérés de la République Sahraouie Démocratique, et dans les camps de la fierté et de la dignité, sachant que ce premier recensement ne comprend pas les morts.

M.Y

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Covid-19-Tests PCR: Trois laboratoires se lancent dans la production des tests antigéniques

Trois laboratoires nationaux se sont lancés dans la production des tests antigéniques et des tests PCR dans le cadre de la lutte...

Covid19: 1009 nouveaux cas 636 guérisons et 17 décès

Mille neuf 1009 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 636 guérisons et 17 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en...

Parlement Européen: Salah Goudjil rejette toute forme d’ingérence

 Le président du Conseil de la Nation par intérim, Salah Goudjil, a rappelé, dimanche, le rejet par l'Algérie de toute forme d’ingérence...

USMA: Décès de l’ancien attaquant de Abdelaziz Sellaoui

 L'ancien attaquant de l'USM Alger pendant les années 1970, Abdelaziz Sellaoui, est décédé samedi à Alger, a annoncé la direction du club...

Electricité: Les producteurs des panneaux solaires appelés à s’investirent

Le Commissariat aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique CEREFE a recommandé, dans son premier rapport annuel, d’ouvrir le réseau national d’électricité...