Sahara occidental: le président Brahim Ghali dénonce le blocage de la France

0
157

Le président de la République arabe sahraouie démocratique RASD et secrétaire général du Front Polisario, Brahim Ghali, s’est élevé, depuis Tifariti territoires sahraouis libérés, contre le blocage du processus de règlement du conflit au Sahara occidental, dénonçant le rôle de la France dans le maintien d’une telle situation.

« La Conférence nationale préparatoire du 15ème congrès du Front Polisario se tient dans des circonstances particulières et face à des défis sur différents fronts, du fait de la politique d’intransigeance et d’obstruction du régime d’occupation marocain, avec le soutien clair de la France, au processus de paix et à la recherche d’une solution définitive », a indiqué le président Ghali dans une allocution prononcée dimanche à l’ouverture de la conférence. Après plus de vingt-huit ans depuis la conclusion du cessez-le-feu entre les armées sahraouie et marocaine sans atteindre l’objectif principal, qui est d’organiser un référendum pour déterminer le sort du peuple sahraoui, le Front Polisario souligne qu’il ne peut continuer à traiter de la même manière avec les efforts de l’Onu, à moins que le Conseil de sécurité n’assume sa responsabilité et ses engagements de mettre en œuvre toutes les dispositions établies dans le plan de l’accord ONU-UA, approuvé en 1991, a averti le président sahraoui de Tifariti, territoires libérées du Sahara occidental. Le président Ghali a souligné que ce 15ème congrès du Front Polisario doit être une occasion pour de véritables transformations, à travers laquelle le peuple sahraoui fera comprendre que rien ne le découragera de continuer dans sa juste lutte et d’utiliser toutes les formes légitimes, jusqu’à le recouvrement de la souveraineté complète sur l’ensemble du territoire de la RASD.

Réd/APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here