16 C
Alger
lundi 30 novembre 2020

Sahara occidental: Le Maroc joue avec le feux

Doit Lire

Covid-19-Tests PCR: Trois laboratoires se lancent dans la production des tests antigéniques

Trois laboratoires nationaux se sont lancés dans la production des tests antigéniques et des tests PCR dans le cadre de la lutte...

Covid19: 1009 nouveaux cas 636 guérisons et 17 décès

Mille neuf 1009 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 636 guérisons et 17 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en...

Parlement Européen: Salah Goudjil rejette toute forme d’ingérence

 Le président du Conseil de la Nation par intérim, Salah Goudjil, a rappelé, dimanche, le rejet par l'Algérie de toute forme d’ingérence...

USMA: Décès de l’ancien attaquant de Abdelaziz Sellaoui

 L'ancien attaquant de l'USM Alger pendant les années 1970, Abdelaziz Sellaoui, est décédé samedi à Alger, a annoncé la direction du club...

Le Ministère de l’Information Porte-parole officiel du Gouvernement sahraoui, réagit à l’agression du Makhzen dans les térritoires occupés.

Déclaration

Après avoir massé ses forces militaires le long du mur de la honte dans la zone adjacente à la brèche illégale dans la région d’El Guerguerat, et en viola, on flagrante des termes de l’Accord militaire n ° 1, les forces d’occupation marocaines ont commencé hier soir à déplacer un grand nombre de gendarmes et autres forces de sécurité dans la région. Des informations confirmées sur le terrain, indiquent que les forces d’occupation marocaines ont commencé à déguiser ces groupes avec des habits civils, sous les yeux même des observateurs de la MINURSO, dans le but de les introduire dans la zone tampon, afin d’attaquer les civils sahraouis en sit-in, il y a plus de deux semaines, dans le cadre de leur manifestation pacifique contre la brèche illégale à El Guerguerat. De nouveau encore, le Gouvernement sahraoui averti et réitère fermement que l’entrée de tout élément militaire, sécuritaire ou civil marocain, dans cette partie des zones libérées de la République sahraouie, ou la soi-disant bande de séparation, sera considérée comme une agression flagrante, à laquelle la partie sahraouie y répliquera énergiquement, en légitime défense et en défendant sa souveraineté nationale. Ce qui signifiera également, la fin de l’accord de cessez-le-feu et enclenchera une nouvelle guerre dans toute la région. Le gouvernement sahraoui tient égalementles Nations Unies et le Conseil de sécurité en particulier, pour responsables de la sûreté et la sécurité des civils sahraouis qui se trouveront exposés au risque d’une agression militaire marocaine déguisée en civil, face à une menace réelle, qui peut engendrer un massacre horrible de citoyens sahraouis désarmés. Des citoyens qui jouissent du plein droit de la liberté d’expression et de l’organisation de manifestations pacifiques, pour défendre les droits inaliénables de leur peuple à l’autodétermination et à l’indépendance.

Communique RASD

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Covid-19-Tests PCR: Trois laboratoires se lancent dans la production des tests antigéniques

Trois laboratoires nationaux se sont lancés dans la production des tests antigéniques et des tests PCR dans le cadre de la lutte...

Covid19: 1009 nouveaux cas 636 guérisons et 17 décès

Mille neuf 1009 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 636 guérisons et 17 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en...

Parlement Européen: Salah Goudjil rejette toute forme d’ingérence

 Le président du Conseil de la Nation par intérim, Salah Goudjil, a rappelé, dimanche, le rejet par l'Algérie de toute forme d’ingérence...

USMA: Décès de l’ancien attaquant de Abdelaziz Sellaoui

 L'ancien attaquant de l'USM Alger pendant les années 1970, Abdelaziz Sellaoui, est décédé samedi à Alger, a annoncé la direction du club...

Electricité: Les producteurs des panneaux solaires appelés à s’investirent

Le Commissariat aux énergies renouvelables et à l’efficacité énergétique CEREFE a recommandé, dans son premier rapport annuel, d’ouvrir le réseau national d’électricité...