Sabri Boukadoum : L’admission de la Zone de libre-échange africaine stimulera les échanges économiques

Doit Lire

Examen du baccalaureat: 9 personnes impliqués dans la fuite des sujets

Plusieurs juridictions ont prononcé mercredi des peines d'emprisonnement d'un à deux ans et des amendes de 50.000 à 500.000 Da à l'encontre...

Accidents de la circulation: 22 décès et 1259 blessés en une semaine

Vingt-deux 22 personnes ont trouvé la mort et 1259 autres ont été blessées dans plusieurs accidents de la circulation survenus à travers...

Examen du Baccalauréat: La fuite des sujets reviennent encore cette année

La Justice a prononcé, lundi, des peines d'emprisonnement pour des faits liés à la fuite des sujets de l'examen du baccalauréat ou...

Rentrée Scolaire: Djerad attend le feu vert du comité scientifique

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad, a déclaré, dimanche à Annaba, que la date de la rentrée scolaire 2020-2021 sera fixée suivant les...

 L’entrée en vigueur de l’accord portant création de la Zone de libre-échange commune africaine ZLECAF, jeudi prochain, stimulera les échanges économiques et commerciaux des pays africains ainsi que la dynamique d’intégration régionale du continent, a indiqué mercredi soir à Alger le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum.

L’entrée en vigueur de l’accord portant création de la ZLECAF, le 30 mai prochain, et le lancement de la phase opérationnelle de cette zone au cours du sommet extraordinaire des chefs d’Etat et de gouvernement que le Niger abritera, en juillet prochain à Niamey, ne manqueront pas de stimuler nos échanges économiques et commerciaux ainsi que la dynamique d’intégration régionale de notre continent, a souligné M. Boukadoum lors d’une allocution à l’occasion de la célébration de la Journée de l’Afrique.Il a rappelé que l’Algérie, qui reste pleinement engagée dans ce domaine, a consenti des efforts considérables pour soutenir le processus d’intégration économique de l’Afrique à travers la réalisation de trois projets structurants majeurs ».Il s’agit de la route transsaharienne Alger-Lagos, qui traverse le Sahara sur une profondeur de plus de 2.000 Km et qui est « en voie de finalisation », de la dorsale à fibre optique Alger-Abuja, qui regroupe, aujourd’hui, quatre pays à savoir l’Algérie, le Nigeria, le Mali et le Tchad, et du gazoduc Alger-Lagos dont la réalisation devrait contribuer « à renforcer l’interaction économique entre les pays de la région », a-t-il relevé.Pour le chef de la diplomatie algérienne, « les acquis politiques et économiques renseignent sur notre pleine adhésion à l’impérieuse nécessité de parler d’une seule voix pour mieux défendre nos intérêts partagés et réussir le plaidoyer en faveur des priorités africaines.

APS/AC

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernières Articles

Douanes: 306 affaires du contentieux et saisi de près de 100 millions DA de marchandises

Les services des Douanes de la division des voyageurs au niveau de l'aéroport international d'Alger ont saisi, entre début janvier et le...

Covid-19: 160 nouveaux cas 102 guérisons et 4 décès

Cent soixante 160 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 102 guérisons et 4 décès ont été enregistrés durant les dernières 24h00 en Algérie.

Harraga: 755 personnes sauvés en quelques jours

Les unités des Garde-côtes ont sauvé quelques 775 personnes en dangés, lors de plusieurs opérations effectuées les 20 et 25 septembre...

L’ONU appelle à l’arrêt des hostilités en Libye

L'ONU a appelé à l'arrêt immédiat des hostilités qui ont éclaté entre deux groupes armés à Tajoura, banlieue est de la capitale...

Afrique: Le Mali salue les efforts de paix engagées par l’Algérie

Le leader du mouvement malien M5, l'imam Mahmoud Dicko, a salué, samedi, les efforts de l'Algérie en faveur du règlement de la...