18 C
Alger
jeudi 21 janvier 2021

Révision de la Constitution : » Le président s’engage à corriger les incohérences »

A lire

interrogé sur la légitimité des instances politiques qui gouvernent, le président Tebboune a souligné que son élection a la présidence de la République est une responsabilité politique nationale qui dépasse toute appartenance politique partisane.  » Le soutiens de la société civile est le socle de toute évolution du pays. J’encourage le mouvement associatif pour aller de l’avant sur la base de l’amour du pays et le patriotisme politique qui se trouve au dessus des appartenances partisanes ». La volonté politique existe. Le changement politique demande du temps.  » j’appartiens à l’esprit du 1e novembre qui a libéré le pays du colonialisme. On doit tirer des leçons du passé et de toutes les crises que pays a vécu et dépassés par le peuple » fait il savoir. La Crédibilité de l’État dépend de la justice a commencer par l’application des lois de la République. La lutte contre la corruption passe par l’application des lois à tous les niveaux quelques soit son statut. Ce sont ceux la qui résistent aux changements politiques dans le pays.  » La prochaine constitution sera un serrement qui va mettre un termes définitif aux pratiques bureaucratiques et l’achat du sang et même de la récupération politique ». L’argent sale est un mal qui appauvrit le pays et les citoyens est un mal à combattre sans relâche. Tebboune a révélé l’exemple concret des agents des impôts qui ont fait un redressement fiscal de 15 milliards Da, tout en demandant une avance à l’opérateur,afin de ramener le montant à 5 milliards da. L’opération a finit par l’emprisonnement des agents des impôts qui ont été dénoncés par l’opérateur économique.

Amar chekar

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles