Retrait de 5 associations de la conférence nationale de la société civile

0
175

Programmé pour ce samedi 15 juin 2019 à Alger, la conférence nationale de la société civile qui réunit une moyenne de 70 oganisations civiles, vient d’enrigister le retrait de cinq associations féminines qui ont décidé de se retrirer de la conférence, a-t-on appri de sources concordantes du mouvement de la société civile. La cause du retrait a été  expliqué par la présence de tendances islamistes qui a refusé de son coté, la présence des associations de femmes à la conférence. L’association Djazairouna, le réseau wassila, Tharwa n’fadhma n’soumer et plus ont été salué par un important nombre de citoyens qui ont vue juste, la décision des femems de ne pas s’associer avec une tendance obscure qui a montré ses limites dans le temps et dans l’espace. La participation des organisations féminines, n’est que justrice rendue pour la femme Algérienne, en plus de la crédibilité que l’on donne à cette conférence.  La tendance islamiste qui continue de sous éstimer la place de la femme dans l’édification du pays risque de réveiller le démons.    Noyautage politique ou naiveté de part est d’autres, révèle au grand jours, la présence d’idéologie obscurantiste qui au nom de l’islam, rejete la femme dans l’activité politique, économique et sociale. « Le fait de refuser la présence d’associations féminine au milieu d’une rencontre qui a pour objectif, d’amorcer un pas en avant vers le dénouement de la crise politique que vie le pays depuis le mois de février est une positition extrémiste et dangeureuse », a déploré Arezki  lefhel. Nous saurons plus de détails sur les tenants et les aboutissants de cette rencontre demain à l’occasion de cette conférence qui devra accoucher d’une souris. Le retrait des associations féminines qui représente la femme Algérienne dans toutes ses dimensions, tradionnelle, contemporaine et moderne.

S.F

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here