13 C
Alger
samedi 16 janvier 2021

Restitution de crânes de résistants algériens: De la récupération politique

A lire

Répondant à la question sur la restitution à l’Algérie des crânes de martyrs déportés en France durant la colonisation, le spécialiste de la citoyenneté rétorque en ces termes, Olivier Le cour rétorque: « comme souvent, pour ne pas dire comme toujours, dès lors qu’il s’agit d’événements majeurs de la colonisation qui doivent être qualifiés de crimes de guerre ou de crimes contre l’humanité, il est question pour les autorités françaises de céder sur un point pour mieux préserver l’essentiel » a-t-il affirmé aux colonnes du journal El watan rapporté par l’APS. Le politilogue poursuit que ce qui importe, « c’est de Préserver l’essentiel en refusant de reconnaître, comme Emmanuel Macron, alors candidat à l’élection présidentielle l’avait pourtant déclaré, que la colonisation fut un crime contre l’humanité ». Les ressorts de cette restitution sont diplomatiques et de politique intérieure : ménager l’électorat de la droite et de l’extrême-droite que le président de la République courtise régulièrement et de façon éhontée. Rien à voir donc avec un souci véritable de l’histoire, de la vérité et de la reconnaissance effective de ce qui a été perpétré par la France en Algérie de 1830 à 1962, et dans d’autres colonies conquises entre 1885 et 1913, a conclu Le Cour Grandmaison.

Mohamed Malek

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles