17 C
Alger
mardi 26 janvier 2021

Relance économique: Le partenariat public/privé à la rescousse

A lire

L’Algérie est appelée à mobiliser des ressources alternatives au budget de l’Etat et aux financements des banques publiques pour financer son plan de relance économique 2020-2024, en s’appuyant notamment sur le marché financier, le partenariat public-privé et les banques de développement, selon le 1er rapport relatif à ce plan, élaboré par le ministère délégué auprès du Premier ministre, chargé de la prospective.

Pour réaliser les objectifs du plan de relance, « l’Etat aura, dans un premier temps, un rôle prépondérant à jouer en la matière, mais dans un second temps le financement privé devrait prendre le relais grâce à une meilleure organisation des marchés financiers, tandis que l’option du partenariat public-privé devrait être une approche à privilégier dans le financement des infrastructures et services publics , est-il indiqué dans ce rapport dont l’APS a obtenu une copie. Le rapport souligne que le marché financier, qui inclut l’ensemble des moyens permettant de rapprocher des offreurs et des demandeurs de capitaux banques, intermédiaires financiers, marchés des actions et des obligations, jouait un rôle essentiel dans le développement du pays, en contribuant directement à son PIB mais aussi en déterminant le rythme de l’investissement et de l’innovation. En Algérie, l’intermédiation financière non bancaire reste marginale avec une capitalisation du marché boursier qui ne dépasse pas les 43 milliards de dinars, selon le rapport qui préconise l’amélioration de la gouvernance d’entreprise et du cadre réglementaire et juridique afin d’inciter les acteurs économiques à s’orienter vers les marchés financiers. Par ailleurs, le processus de transformation du système financier impliquera un changement fondamental » du rôle de l’Etat: d’acteur principal à facilitateur et garant du développement du secteur financier. Ce processus nécessitera, en outre, une modernisation de l’infrastructure des systèmes de négociation et de règlement-livraison ainsi qu’un renforcement du volet de formation du personnel appelé à exercer dans le marché, relève le rapport appelant à un nouveau cadre réglementaire pour les opérations boursières.

Nassima A

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles