Prévention : dépistage précoce du glaucome

0
176

Le président de la Société algérienne du glaucome SAG, Pr. Jalal Aberkane, a appelé, samedi à Alger, à la nécessité d’effectuer un dépistage précoce du glaucome dès l’âge de 40 ans, afin d’éviter une éventuelle perte de vue pour les années qui suivent la vie de la personne.

S’exprimant en marge des travaux de la 10e édition du séminaire de la SAG, le spécialiste en ophtalmologie a mis l’accent sur la nécessité du dépistage précoce de la maladie, connue généralement sous le sobriquet  » maladie silencieuse et dangereuse » qui pourrait se transformer en une perte de vision dans l’absence d’une prise en charge à temps. Au menu de la rencontre, les différentes techniques utilisées en Algérie et les dernières avancées scientifiques en la matière, a-t-il ajouté. Le glaucome est une maladie chronique qui atteint les personnes âgées leur causant une dégénérescence du nerf optique qui entraîne une perte progressive de la vision

Inclure le glaucome dans la nomenclature des maladies chroniques.

S’agissant du traitement du glaucome, M. Aberkane a recommandé une des techniques réussies à laquelle le patient applique des gouttes avant de passer au laser puis finir avec une chirurgie.Selon les chiffres du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, 4.5% des algériens souffrent du glaucome. Le taux est revu à la hausse en raison du taux croissant des personnes âgées.Les patients atteints de glaucome sont pris en charge dans les meilleures conditions par des spécialistes en ophtalmologie des deux secteurs étatique et privé, a-t-il mis en avant, rappelant la nécessité d’effectuer un dépistage précoce.

S.S

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here