14 C
Alger
lundi 18 janvier 2021

Presse: Les journalistes licenciés réintégré dans leurs droits

A lire

 Sans donner les détails sur le nombres des personnes ayant perdus leurs travails qui sont des centaines en 2020, le Conseil national des journalistes algériens CNJA a salué les efforts du ministère de la Communication visant à réintégrer les journalistes ayant perdu leur emplois.

Qualifiant l’initiative du ministère de la communication de pas positif, le geste s’inscrit plus au moins dans le cadre de la garantie de la protection sociale des professionnels du secteur qui souffre le martyrs depuis bien longtemps. Dressant l’état des lieux du secteur de la presse au cours de l’année 2020, le Conseil DU CNJA a estimé que l’aide apportée par le ministère de la Communication en vue de réintégrer les journalistes et les travailleurs qui ont perdu leurs postes d’emplois au sein des entreprises médiatiques relevant du secteur public, est un pas positif qui s’inscrit parmi les revendications du Conseil concernant le droit des journalistes à la protection sociale de l’Etat. Dans le même contexte, le CNJA a souligné la nécessité de mettre en place un mécanisme de travail transparent et règlementé entre la tutelle et le partenaire social, afin de garantir une meilleure prise en charge des conditions des journalistes, principalement la perte de l’emploi due à la fermeture, au licenciement arbitraire et au non-paiement des salaires par les entreprises. Le communiqué cite également le décret exécutif N 20-332 du 22 novembre 2020, fixant les modalités d’exercice de l’activité d’information en ligne et la diffusion de mises au point ou de rectifications sur le site électronique, considérant que ce texte se veut un pas supplémentaire visant à combler le vide dans la loi organique relative à l’information.

Ferhath Fekrach/APS

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles