Présidence: l’élection présidentielle est une solution pour la crise politique

0
161

Noureddine Ayadi, secrétaire général de la Présidence de la République, éclaire plus au moins l’opinion public national et international au sujet des défis politiques et économiques qui s’imposent  » Face aux options qui s’offrent pour faire sortir le pays de la crise à commencer par la proposition de la constituante et la période de transition, les pouvoirs publics ont opté pour une démarche plus sûre et plus rationnelle, afin de rétablir la confiance et la stabilité « , a rapporté l’Agence APS. M Ayadi a souligné que  » l’organisation d’une élection présidentielle transparente, libre et incontestable devant constituer l’amorce d’un processus de rénovation institutionnelle et politique, se présente comme une solution idoine pour résoudre la crise politique que traverse le pays » at-il affirmé. Le choix de l’option de période de transition, implique nécessairement la mise entre parenthèses des institutions constitutionnelles en place, pour leur substituer des entités autoproclamées, agissantes en dehor de tout cadre juridique et institutionnel. Répondant à la question du journaliste, M Ayadi a indiqué que  » Cela reviendrait à mettre en place un pouvoir de fait, improvisé, soumis aux aléas de rapports de forces fluctuants et qui peut ouvrir la voie à l’anarchie et à l’aventurisme, égalment les ingérences de toutes sortes et menaçantes pour la sécurité de l’Etat qui évolue actuellement dans un contexte géopolitique perturbé et hostile depuis » at-il dit, comme une mise en garde contre tous les dépassements éventuels. Cette option est, à l’évidence de nature à faire perdurer la crise, au moment où le peuple réclame une issue à celle-ci et où le pays a besoin de solution et de stabilité, a t-il prévenu. Par ailleur, l’option de la présidentielle permettra en revanche, « de rétablir la confiance des citoyens en leurs institutions, élire un Président de légitimité qui pourra engager le pays dans des réformes institutionnelles, économiques et sociales positif et durable », selon le Secrétaire général de la Présidence de la République.

Réda/APS

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here