Portrait: Omar Sefouane photographe: « la meilleure photo que je garde c’est la grande valeur du Hirak »

0
308

Un des métiers difficiles qui accompagnent les journalistes sur le terrain, c’est le photographe qui va avec les journalistes dans les situations les plus délicates. Omar Sefouane, un des photographes professionnels que l’on rencontre à toute épreuve avec son appareil professionnel, souligne « Tout d’abord je déplore le manque de photographes dans les journaux. De nos jours, n’importe qui prend un appareil photo et s’érige en photographe. La prise de photos alors est un métier qui a ses règles et son éthique », affirme Omar Sefouane. L’artiste poursuit sa réponse à la question des autorisations « Ce n’est pas la photo qui est interdite, mais, c’est l’appareille à photo professionnelle. Il y a des moments, ou l’on est interpellés, mais, je peux dire que jusqu’à présent, Dieu merci, nous n’avons pas de problèmes» dit-il. Qualifiant la photographie de  » travail de mémoire », Omar Sefouane, un artiste cultivé qui sait de quoi il parle et répond a toutes les question liées à la vie quotidienne, revient sur son parcours du combattant qu’il a mené avec le mouvement Hirak, depuis le 22 février 2019.  Homme libre et indépendant, l’artiste revient sur l’importance de l’impartialité des photographes et les journalistes lors des couvertures des évènements. « C’est vraiment malheureux de voire des journalistes se transformer en directeurs de campagnes de certains candidats. Ils cherchent la moindre occasion pour être avec tel et tel candidat ». Interrogé la question du métier du photographe s’il arrive à répondre aux besoins quotidien, Omar Sefouane répond: « Oui ça fait vivre, mais si l’on respecte son métier ».  Riche de son répertoire qui se compte par millions de photos, ce témoigne de son temps, affirme qu’il a effectivement eu l’occasion de photographier le fameux groupe Boney M, Cheikh Rimitti dans son dernier gala et bien d’autres d’autres célèbres artistes du terroir qu’il gardera dans la mémoire à Jamais.Répondant à la question de la meilleure image ou photo qu’il garde du mouvement Hirak qu’il a couvert depuis le 22 février 2019, Omar Sefouane résume de manière globale « la meilleure image que j’ai fait du peuple Algérien, c’est sa grandeur, son unité, sa valeurs et l’esprit pacifique qu’il développe depuis » a-t-il dit avec sourire.

M.K

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here