14 C
Alger
samedi 16 janvier 2021

Pétrole 2021: Le prix admi se situe entre 45 et 55 dollars/baril

A lire

Le ministre de l’Energie, Abdelmadjid Attar prévoit une hausse de 12%  des exportations nationales en hydrocarbures en 2021., avec un volume total atteignant les 92 millions de tonnes équivalent pétrole TEP. La fourchette de prix de baril acceptable pour l’Algérie en 2021 est entre 45-55 dollars/baril.

« Pour l’année 2021, une production primaire d’hydrocarbures attendue de près de 188 millions de TEP et un niveau d’export de l’ordre de 92 millions de TEP, en hausse de 12% par rapport à 2020 », a-t-il précisé dans un entretien accordé à l’agence de presse et Magazine international ‘’BLOOMBERG’’. Pour le pétrole brut, il a avancé qu’en fonction de l’application du quota OPEP+, soit environ 912 000 barils/ jour, ce qui amènera à exporter, après satisfaction du marché national, autour de 30 millions de tonnes en 2021, soit le tiers 1/3 des exportations totales des hydrocarbures. Pour le Gaz naturel, le niveau d’exportation pour l’année 2021 s’élèvera à 51 milliards de m3, dont 37 milliards de m3 par gazoducs et 14 milliards de m3 sous forme de GNL. Pour rappel, la production nationale des hydrocarbures a enregistré une baisse de 10% entre janvier et septembre 2020 par rapport à la même période en 2019, atteignant ainsi les 103 millions TEP, tandis que le volume des exportations a enregistré une baisse de 14%.

Plusieurs mesures prises pour réduire les effets économiques de la Covid-19

Le ministre est, par ailleurs, revenu sur les mesures prises pour réduire les effets économiques de la Covid-19. Ces mesures englobent notamment la réduction de la production du pétrole brut en conformité avec l’accord OPEP+. Sur la plan opérationnel, il a expliqué que le groupe Sonatrach a mis un plan d’action pour faire face à cette situation et qui s’articule autour de plusieurs points dont la révision à la baisse du programme d’investissement et du budget d’exploitation de l’année 2020 de 35% et de 13% respectivement. Le groupe a également tenu des discussions permanentes avec les clients de l’entreprise sur l’évolution du marché et l’impact de la crise sanitaire, aboutissant à des accords sur des réajustements de volumes et de prix pour l’année 2020 dans un cadre de partenariat gagnant-gagnant à long terme. Il a également observé que le pic des contaminations  de la seconde vague de la pandémie semble avoir été dépassé dans beaucoup de régions, et que la demande pétrolière en Asie, notamment en Chine et en Inde, continue à évoluer de manière favorable. La fourchette de prix de baril acceptable pour l’Algérie en 2021 est entre 45-55 dollars/b le baril.

Nassima A

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles