21 C
Alger
lundi 30 novembre 2020

Paramédicale: La formation des pharmaciens prend-elle en charge le module accueil ?

Doit Lire

Accidents domestiques: 11 décès enrigistrés au mois de novembre 2020

Onze personnes sont mortes asphyxiées au monoxyde de carbone depuis le 1er novembre à travers le territoire national, indique lundi un bilan...

Ligue des champions d’Afrique: Le CRB et le MCA plus proches de la qualification

Les deux représentants algériens en Ligue des champions d’Afrique de football, le CR Belouizdad et le MC Alger, ont pris option sur...

Affaire Tliba: La cour d’Alger livre son verdict

Le parquet général près la cour d’Alger a requis dimanche le durcissement des peines contre les principaux accusés dans l'affaire de l'ancien...

Education: La scolarité à double vacation déprogrammée

Le ministère de l'Education nationale a annoncé dimanche que les écoles primaires fonctionnant à double vacation pourraient se passer si nécessaire de...

Cela s’est passé dans une pharmacie à Akbou.Omar Kan, 50 ans environ, s’est arrêté dans une pharmacie pour l’achat d’un paracétamol et au même temps, profiter de son passage spontané de saluer le gérant de la pharmacie qui est un ami d’enfance  « Il s’assoient dans la même table durant plusieurs années » qu’il n’a pas revue depuis des années,  en plus d’une rumeur fatale parlant de sa mort qui n’en est pas une première pour de nombreux citoyens victime de mensonge et désinformation, que de réagir par un accueil désagréable, juste après la demande du passage s’il était possible de lui donner son numéro de téléphone pour l’appeler tout en avançant que ce sont des amis avant tout. Le pharmacien répond «  s’il est vraiment ton ami, tu devras avoir son numéro de téléphone au lieu de me le demander… » a-t-il réagit, comme si il allait donner le numéro de téléphone  d’un homme qui diffère des communs des mortels pour ne pas dire ministre, PDG du PCH  ou ambassadeur, alors qu’il pouvait tout simplement appeler son patron pour s’informer et l’informer du passage d’un ami qui le demande pour vérifier au moins.  Ce qui est aberrant dans tout cela, c’est que depuis la nuit des temps, on dit souvent que « Le meilleur ami et conseiller de confiance, c’est le pharmacien  ou ton banquier …». A moins que ce revendeur  de produit pharmaceutiques manque de sommeil ou exerce le métier par effraction.  Dans les deux cas, le bon sens et la formations, relèvent la compétence et de l’éducation civique avant tout.    

F.F         


- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Accidents domestiques: 11 décès enrigistrés au mois de novembre 2020

Onze personnes sont mortes asphyxiées au monoxyde de carbone depuis le 1er novembre à travers le territoire national, indique lundi un bilan...

Ligue des champions d’Afrique: Le CRB et le MCA plus proches de la qualification

Les deux représentants algériens en Ligue des champions d’Afrique de football, le CR Belouizdad et le MC Alger, ont pris option sur...

Affaire Tliba: La cour d’Alger livre son verdict

Le parquet général près la cour d’Alger a requis dimanche le durcissement des peines contre les principaux accusés dans l'affaire de l'ancien...

Education: La scolarité à double vacation déprogrammée

Le ministère de l'Education nationale a annoncé dimanche que les écoles primaires fonctionnant à double vacation pourraient se passer si nécessaire de...

Droits de l’homme: Le Parlement Africain condamne la résolution du Parlement Européen

Le Parlement panafricain PAP a condamné dimanche la résolution du Parlement européen sur la situation des droits de l'homme en Algérie, appelant...