18 C
Alger
samedi 24 octobre 2020

ONU : les sahraouis plus sage dans le traitement du dossier avec le Maroc

Doit Lire

Histoire: Le moudjahid Larbi Allahoum n’est plus

Le moudjahid Larbi Allahoum est décédé, mercredi, à l'âge de 92 ans.APS. Né en 1928 à M'sila, le défunt...

Cadastre-Conservation foncière: Les deux organsimes fusionnés

Le directeur général du domaine national DGDN, Djamel Khaznadji a fait savoir mercredi à Alger que ses services préparaient un texte réglementaire...

Covid19: 252 nouveaux cas 136 guérisons et 7 décès

Deux cent cinquante-deux 252 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 136 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Béjaia-Seddouk : 140 employés sans paies depuis 15 mois

Fermée depuis 7 jours,la briqueterie Seddouk, sise au village Akhenak situé à quelques kilomètres du chef-lieu de la commune et daïra agonise....

 Le chef de la diplomatie sahraouie, Mohamed Salem Ould Salek, a affirmé que les exactions perpétrés par le Maroc dans les territoires sahraouis occupés témoignent du désarroi de l’occupant marocain, ajoutant que les armes et l’occupation militaire n’entameront en rien la résistance du peuple sahraoui et la partie sahraouie a jusqu’à présent fait preuve de patience et de sagesse dans son traitement avec l’ONU. Lors d’une conférence de presse animée, mardi au siège de l’ambassade de la République arabe sahraouie démocratique RASD à Alger, en présence de l’ambassadeur sahraoui à Alger, Abdelkader Taleb Omar, M. Ould Salek a fait savoir que la communauté internationale ne reconnaissait pas la souveraineté du Maroc sur le Sahara occidental et le peuple sahraoui.Il a mis en garde contre « le mépris par le Maroc de la légalité internationale, le piétinement de la dignité du peuple sahraoui et l’humiliation des femmes sahraouies dans les villes occupées, l’emprisonnement des citoyens sahraouis et des militants pacifistes dans les geôles marocaines, en sus du rejet du plan signé après 16 ans de guerre, ajoutant que la « balle reste dans le camp de la communauté internationale et le Conseil de sécurité en particulier.Dans ce contexte, M. Ould Salek a rappelé « le retour du Maroc à l’Union africaine UA qu’il a conditionné par l’expulsion de la RASD. mais après 33 ans de vaines tentatives, appuyées par la France et les lobbies de certains pays qui se disent musulmans, alors qu’ils soutiennent l’occupation d’un peuple musulman, sa condition a été rejetée », notant que « le Maroc s’est toujours assis sur la même table aux côtés du Sahara Occidental au double plan africain et international, compte tenu que l’UA est partenaire de l’Union européenne UE et de plusieurs autres pays.

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Histoire: Le moudjahid Larbi Allahoum n’est plus

Le moudjahid Larbi Allahoum est décédé, mercredi, à l'âge de 92 ans.APS. Né en 1928 à M'sila, le défunt...

Cadastre-Conservation foncière: Les deux organsimes fusionnés

Le directeur général du domaine national DGDN, Djamel Khaznadji a fait savoir mercredi à Alger que ses services préparaient un texte réglementaire...

Covid19: 252 nouveaux cas 136 guérisons et 7 décès

Deux cent cinquante-deux 252 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 136 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Béjaia-Seddouk : 140 employés sans paies depuis 15 mois

Fermée depuis 7 jours,la briqueterie Seddouk, sise au village Akhenak situé à quelques kilomètres du chef-lieu de la commune et daïra agonise....

Biens immobiliers: Les paramètres de cessions des valeurs vénales fixés

Les paramètres de détermination de la valeur vénale dans le cadre de la cession des biens immobiliers appartenant à l'Etat et des...