ONU/Conseil de Sécurité: Réunion extraordinaire pour étudier la situation au Soudan

0
157

Le Conseil de sécurité de l’ONU s’est réuni à huis clos mardi sur le Soudan, après les violences ayant fait 40 morts, et l’appel, par les militaires au pouvoir, à organiser des élections dans un délai de neuf mois. Nous avons besoin d’un retour à la table des négociations de toute urgence », a déclaré Christoph Heusgen, l’ambassadeur allemand auprès des Nations unies, avant la réunion demandée par son pays et le Royaume-Uni. La légitimité ne peut provenir du canon d’un fusil », a-t-il poursuivi. Les condamnations internationales se sont succédé depuis la dispersion par la force du sit-in devant le QG de l’armée à Khartoum lundi, qui a fait « plus de 35 morts » et « des centaines de blessés », selon un bilan du Comité central des médecins, proche de la contestation.Le nombre de morts comptabilisés dans les hôpitaux (lundi) et (mardi) est de 40″, a annoncé cette organisation dans un communiqué.Rejeté par la contestation, l’appel du Conseil militaire de transition à la tenue d’élections dans un délai de neuf mois a été aussi dénoncé par Londres, Washington et Oslo.Appeler maintenant à des élections anticipées est un déni de démocratie, a critiqué l’ambassadeur allemand à l’ONU, estimant que les conditions pour l’organisation d’un tel scrutin n’étaient pas réunies.Le secrétaire général de l’ONU avait condamné lundi l’usage excessif de la force par les forces de sécurité soudanaises. Et Antonio Guterres d’appeler à la reprise des négociations pour un transfert pacifique du pouvoir à un gouvernement civil. Les militaires qui gouvernent le Soudan ont dit mardi annuler les mesures sur lesquelles ils s’étaient mis d’accord avec les contestataires, et ont annoncé la tenue d’élections dans un délai de neuf mois.Les militaires avaient chassé du pouvoir le président Omar el-Béchir le 11 avril après des mois de manifestations populaires contre son régime autoritaire

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here