Nelson Mandela: l’homme juste et libre

0
89

Le parcours et le combat du sud-africain Nelson Mandela ont été revisités mardi à Alger, l’espace d’une cérémonie commémorative du 30ème anniversaire de sa libération des geôles de l’apartheid, lors de laquelle le secrétaire d’Etat chargé de la communauté nationale et des compétences à l’étranger, Rachid Beldehane, a indiqué que feu Madiba représente une icône de la liberté pour le continent africain et le monde.

Nelson Mandela, combattant et valeureux militant représente dans l’âme africaine une icône pour tous les peuples du continent et du monde entier quant au triomphe des idéaux de liberté, de justice et d’émancipation des peuples, a indiqué M. Beldehane, qui intervenait lors de la cérémonie tenue au ministère des Affaires étrangères.Soulignant que le combat de Mandela pour la liberté et la justice est reconnu par l’histoire, M. Beldehane a ajouté que bien que nous nous inclinons devant la mémoire du défunt Mandela, nous devons noter que l’histoire a réhabilité Mandela pour son parcours et son combat à travers notamment face au système apartheid. Il a, dans le même sillage, exprimé hommage de l’Algérie au combat de Nelson Mandela, rappelant le soutien algérien retentissant à la lutte de peuple Afrique du sud, lors de l’Assemblée générale de l’Onu en 1974, face au système d’apartheid. La commémoration de l’anniversaire de la libération du feu Mandela coïncide cette année, avec la tenue du Sommet de l’Union Africaine UA à Addis Abeba sous le thème faire taire les armes pour une Afrique prospère et sécurisée. Cet objectif s’inspire des principes et valeurs pour lesquels Mandela a vécu et lutté le long de sa vie, a indiqué M. Beldehane, ajoutant que les valeurs et les objectifs pour lesquels Mandela s’est sacrifié se concrétisent désormais au sein de l’UA.

Mandela l’anti-apartheid

A la même occasion, le secrétaire d’Etat s’est félicité du niveau des relations existant entre l’Algérie et l’Afrique du sud, empreintes notamment de fraternité sur fond de coopération économique, déclarant que l’Afrique du Sud est un partenaire économique de premier rang pour l’Algérie.Intervenant pour sa part, le chargé d’affaires de l’ambassade de l’Afrique du Sud à Alger, M. Sio Patrick Rokomiz, a fait part de la volonté de son pays sous la conduite du président Cyril Ramaphosa de renforcer le relations avec l’Algérie, qui avait soutenu la lutte nationale sud-africaine.Il a remercié le ministre des Affaires étrangères, Sabri Boukadoum, pour avoir organisé la commémoration de la libération, il y a 30 ans, de Nelson Mandela, qui fut également président de l’Afrique du Sud.Il y a de cela 30 ans, Mandela a été libéré après avoir passé 27 ans de prison suite à sa condamnation à vie, a indiqué le diplomate sud-africain, rappelant que le militant Mandela disait que pour être libre il ne suffit pas de se débarrasser de ses chaines mais de vivre de façon à promouvoir et respecter la liberté des autres.

D.T

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici