8 C
Alger
samedi 31 octobre 2020

Nabil Mellouk, directeur général de l’ONT à Algerie62 : « Le tourisme rural fait partie du développement local »

Doit Lire

Covid-19: 306 nouveaux cas 184 guérisons et 8 décès

Trois cent six 306 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 184 guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Covid-19: Le risque de la 2ème vague en Afrique

 L'Afrique doit se préparer à une deuxième vague de l'épidémie de coronavirus au moment où l'Europe subit une hausse des cas et...

Carburant : Convertir 500.000 véhicules/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié GPL, a indiqué l'Union nationale...

Feux de forêts: Etablire le bilan des indemnisations

 Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a établi le bilan définitif des indemnisations en nature permettant aux agriculteurs et éleveurs...

« On doit encourager d’avantage les jeunes à créer et développer des Start up principalement, le tourisme rural qui vont dans le cadre du développement local » a souligné Nabil Mellouk, directeur général de l’Office National du Tourisme ONT, dans un entretien express accordé  notre journal électronique A62 en abrégé.

Algerie62 : Peut-on revenir sur la journée du 27 septembre, relative à la célébration de la journée internationale du tourisme qui s’est tenue à Alger sous le slogan du développement du tourisme rurale?

Nabil Mellouk : L’office National du Tourisme ONT a célébré  la journée du tourisme et développement rurale en parallèle de celle de l’Organisation Mondiale du tourisme OMT qui a  retenu le thème. Le programme entre dans le cadre de la préparation la période du tourisme post Covid 19 qui a engendré une crise sanitaire mondiale.  Ceci dit, nous allons vers la préparation des programmes intégrés, afin de booster la destination du tourisme interne. Nous avons fait appel aux médias, afin de nous accompagner dans cet Edict tour qui est un voyage d’étude et d’exploration. Nous avons également les réseaux sociaux, les revues spécialisées dans le tourisme en vue de promouvoir la destination touristique locale. Nous avons sélectionné deux wilayas à savoir Tlemcen et Sétif parce qu’elles abritent deux projets intégrés qui entre dans le cadre du développement rurale. Les deux wilayas ont mis l’accent sur le tourisme et ce, à travers les gites ruraux destinées pour l’hébergement des touristes, tout en encourageant l’art culinaire locale et la consommation des produits bio de la campagne. Les deux wilayas abritent la route touristique des oliviers qui s’étale sur une distance de 160 km à partir de  Mansoura vers Beni Senous à Sétif  nord est  plus exactement beni azizi, ou il y a un projet intégré  qui entre aussi dans le programme du développement rurale. On peut associer le tourisme rural au patrimoine culturel qui consiste à visiter les atouts du potentiel touristiques locaux des deux wilayas.

A-t-on justement les moyens nécessaires pour satisfaire la demande?

Sincèrement les moyens sont insuffisants.  Il faut développer d’autres nouvelles structures d’hébergements. C’est un nouveau créneau pour le développement de l’économie au niveau locale. On doit encourager d’avantage les jeunes à développer des Start up qui vont dans le cadre du développement rurale et principalement le tourisme rurale.

 Qu’en est-il des écoles de formations qui devront répondre justement aux besoins du développement du tourisme rural ?  

Actuellement, nous avons des  écoles publiques qui dépendent du ministère du tourisme et de l’artisanat. Il y a l’institut de formation à Boussaâda,  le deuxième à Tizi Ouzou et  un autre institut à l’hôtel El Aurassi et également l’école de Ain El Beniane. En plus des centres de formations privés qui forment dans les  métiers de la restauration et les guides touristique. Mais ça reste insuffisant par rapport à une forte  demande qui devient de plus en plus importante. Avec tous les investissements que l’on enregistre en termes de construction des établissements de l’hôtellerie, les agences de voyages et pour tous les autres métiers qui répondent à la demande du secteur du tourisme.

La cherté des prix reste toujours une problématique pour le développement du tourisme en Algérie. Le transport aérien et aussi  au niveau des structures d’accueil

C’est vrai que c’est une problématique. Le produit touristique reste cher au niveau national qui revient à la règle de l’offre et de la demande. Si l’on encourage les investissements et la concurrence, je crois que les prix vont baisser de manière régulière. Mais, si on garde le même niveau actuel, les prix ne vont pas baisser, c’est très logique. On doit encourager l’investissement et augmenter les capacités de l’hébergement touristique pour faire face à la demande.

Air Algérie a réduit le  prix de ses vols  à raison de 50% pour encourager la destination Sud.

Oui effectivement, c’est une convention qui a été signé entre le secteur du tourisme et la compagnie nationale du transport aérien Air Algérie en vue de réduire les tarifs de 50%. C’est un tarif de groupe destiné aux agences de voyages qui ramènent de 8 à 10 personnes par groupes. La convention devra encourager justement le tourisme destination du Sahara Algérien.

Entretien express réalisé

Par Amar CHEKAR   

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Covid-19: 306 nouveaux cas 184 guérisons et 8 décès

Trois cent six 306 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 184 guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Covid-19: Le risque de la 2ème vague en Afrique

 L'Afrique doit se préparer à une deuxième vague de l'épidémie de coronavirus au moment où l'Europe subit une hausse des cas et...

Carburant : Convertir 500.000 véhicules/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié GPL, a indiqué l'Union nationale...

Feux de forêts: Etablire le bilan des indemnisations

 Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a établi le bilan définitif des indemnisations en nature permettant aux agriculteurs et éleveurs...

Covid-19: 9 wilayas concernées par les mesures de confinement

Le nombre de wilayas concernées par les mesures de confinement partiel à domicile, dans le cadre de la prévention contre la pandémie...