18 C
Alger
lundi 23 novembre 2020

Montage automobile: l’argent sale met les protagonistes face à leurs convoitises

Doit Lire

Covid19: 1005 nouveaux cas 627 guérisons et 19 décès

Mille cinq 1005 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 627 guérisons et 19 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en...

Covid-19-Education: Benbouzid écarte l’idée de la ferméture de toutes les écoles

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a affirmé, lundi à Alger, que les...

USM Alger: Benaraïbi Bouziane remplace François Ciccolini

Le technicien Benaraïbi Bouziane a été désigné entraîneur en chef de l’USM Alger, en remplacement du Français François Ciccolini, limogé dimanche, a...

Covid19-Hôpital Thenia : SOS du personnel médical

Enregistrant une très forte pression ces derniers jours et  semaines, les personnels soignants, médecins, infirmiers et plus se sont retrouvés dans l’obligation...

Mahdjoub Bedda, Hassan Larbaoui, Mazouz Ahmed et Fares Sellal, impliqués dans les affaires de montage automobile et du financement occulte de la campagne électorale de la présidentielle d’avril 2019, ont rejeté en bloc, les accusations retenues à leurs encontres.

Répondant aux questions du juge, lors de l’audience, l’ancien ministre de l’Industrie, Mahdjoub Bedda a rejeté toutes les accusations retenues contre lui, soutenant avoir trouvé le ministère dans un état catastrophique et subi des pressions après avoir mis fin aux fonctions de 13 cadres de son département.M. Bedda a également nié avoir octroyé des agréments à des opérateurs activant dans le montage automobile, ajoutant que le dossier de l’opérateur Larbaoui « a été examiné avant sa nomination à la tête du secteur. A son tour, l’opérateur dans le domaine de montage automobile, Mazouz Ahmed a nié avoir versé un montant de 39 milliards dans le cadre du financement de la campagne électorale de l’ancien président, afin d’avoir des avantages et des facilitations. Interrogé sur sa relation avec Fares Sellal fils de l’ancien premier ministre, poursuivi dans la même affaire, M. Mazouz a nié toute relation de partenariat avec Fares Sellal, qui était, a-t-il assuré, un client de son entreprise. Poursuivi dans la même affaire, M. Hassan Larbaoui a nié lui aussi avoir versé des montants pour obtenir des avantages et des facilitations des services du ministère de l’Industrie lorsque l’ancien ministre Abdeslam Bouchouareb était à la tête du département,  arguant qu’il détenait un registre de commerce dans le domaine depuis 2013.

M.Y

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Covid19: 1005 nouveaux cas 627 guérisons et 19 décès

Mille cinq 1005 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 627 guérisons et 19 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures en...

Covid-19-Education: Benbouzid écarte l’idée de la ferméture de toutes les écoles

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme Hospitalière, Abderrahmane Benbouzid a affirmé, lundi à Alger, que les...

USM Alger: Benaraïbi Bouziane remplace François Ciccolini

Le technicien Benaraïbi Bouziane a été désigné entraîneur en chef de l’USM Alger, en remplacement du Français François Ciccolini, limogé dimanche, a...

Covid19-Hôpital Thenia : SOS du personnel médical

Enregistrant une très forte pression ces derniers jours et  semaines, les personnels soignants, médecins, infirmiers et plus se sont retrouvés dans l’obligation...

Blida-Covid-19: plus de 17% des personnels soignants de l’hôpital Franz Fanon contaminés

Les résultats préliminaires d'une étude menée par le service d’épidémiologie à l'Etablissement hospitalier universitaire Frantz Fanon de Blida, ont fait ressortir un...