23 C
Alger

Mise en place du dispositif de surveillance des plages

Doit Lire

Rentrée scolaire 2020-2021: Le ministère de l’éducation temporise

Le ministre de l'Education nationale, Mohamed Ouadjaout, a affirmé, dimanche à Alger, que la date de la rentrée scolaire 2020-2021 n'a pas...

Covid-19: 153 nouveaux cas 104 guérisons et 3 décès

Cent cinquante trois 153 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 104 guérisons et 3 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Chiens errants: 900 personnes enragées et 15 décès

Quelque 900 cas de rage, dont 15 décès, ont été enregistrés en Algérie en 2019, a révélé dimanche le chargé du programme...

Un dispositif opérationnel destiné à la surveillance des plages autorisées à la baignade, durant la saison estivale 2019, a été mis en place par la Direction Générale de la Protection Civile afin d’assurer la sécurité des estivants, indique samedi un communiqué de cette institution.

S’étalant du 1er juin au 30 septembre de 9h 00 à 19 h00, ce dispositif prévoit la mobilisation de 24.000 agents professionnels et saisonniers, contre 18.000 en 2018, soit 6.000 agents supplémentaires, précise la même source, notant que sur les 601 plages que compte le littoral algérien, 182 sont interdites à la baignade, essentiellement en raison de la pollution et autres risques particuliers.En outre, ce dispositif est « pourvu en moyens matériels supplémentaires, dont des embarcations pneumatiques ainsi que des matériels collectifs et individuels d’intervention », est-il ajouté.La Direction générale de la Protection Civile souligne que « l’analyse des statistiques des cinq dernières années révèle que la principale cause des noyades demeure la baignade dans des plages interdites ou en dehors des heures de surveillance, soit en l’absence de ses éléments », rappelant qu’en 2018, un total d’interventions de 76.118 a été effectué au niveau des plages ayant permis de sauver plus 50.548 personnes d’une mort certaine. En revanche, il a été déploré le décès de 88 personnes dont 50 au niveau des plages interdites à la baignade.Aussi et afin d’éviter ces bilans macabres, une campagne nationale de prévention et de sensibilisation sur les dangers de la mer et la baignade a été lancée, depuis le 20 mai dernier, indique la Protection Civile, relevant que « la conscience citoyenne reste la mieux indiquée » dans ce sens.Par conséquent, la DGPC recommande aux citoyens le respect des recommandations de sécurité que sont l’interdiction de fréquentation des plages non autorisées à la baignade, le respect des horaires de surveillance, de ne pas s’éloigner de la zone de baignade autorisée et la surveillance attentive des enfants.De même que d’éviter de se baigner après une longue exposition au soleil et/ou juste après les repas et enfin, le respect des fanions de signalisation de l’état de la mer.

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernières Articles

Rentrée scolaire 2020-2021: Le ministère de l’éducation temporise

Le ministre de l'Education nationale, Mohamed Ouadjaout, a affirmé, dimanche à Alger, que la date de la rentrée scolaire 2020-2021 n'a pas...

Covid-19: 153 nouveaux cas 104 guérisons et 3 décès

Cent cinquante trois 153 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 104 guérisons et 3 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Chiens errants: 900 personnes enragées et 15 décès

Quelque 900 cas de rage, dont 15 décès, ont été enregistrés en Algérie en 2019, a révélé dimanche le chargé du programme...

CAP sur la reprise de l’activité culturelle

La manifestation "La rentrée culturelle" réunissant le théâtre, les arts plastiques, la musique, la danse et le conte en plus de rencontres...