22 C
Alger
samedi 24 octobre 2020

Meziane Meriane à info d’Alger : « La conférence nationale de la société civile, doit être un prélude pour le changement du système corrompu »

Doit Lire

Religion: Les associations et zaouias invités à consolider l’unité du peuple

Le conseiller du président de la République chargé des zaouias et des associations religieuses, Aissa Belakhdar, a appelé samedi à Alger à...

Cessez-le-feu en Libye: La france salue les parties concernées

La France salue la signature d’un accord de cessez-le-feu entre les Parties libyennes, a-t-on indiqué dans le site de l'ambassade de france...

Révision de la Constitution: L’Algérie nouvelle commence par le vote du 1 novembre 2020

Le Général de Corps d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-Major de l'Armée nationale populaire ANP a estimé, samedi à Oran, que la priorité...

Oran: 23 enfants opérés en chirurgie scoliotique

 Quelque 23 enfants et adolescents souffrant de scoliose, ont été opérés au cours de la période du confinement sanitaire, au niveau de...

Entretien réalisé par Amar CHEKAR

Le coordinateur du syndicat Snapest et militant très actif de la cause démocratique Algérienne, étale les grandes idées et questions qui devront être posées et débattues, lors de la conférence nationale du 15 juin 2019  

Info d’Alger. Comment se présente les préparatifs de la conférence de la société civile ?

Meziane Meriane : Les préparatifs de la conférence continuent d’une façon normale, c’est vrai la dernière rencontre préparatoire a buté sur certains obstacles d’ordre peut être idéologique, mais comme tout le monde tenaient à réussir la conférence les divergences ont êtés aplanies avec la rencontre du 11 juin qui a duré jusqu’ a une heure tardive de la nuit. Donc un pas est fait pour tenir la conférence le samedi 15 juin 2019.

Bien avant l’ouverture de cette conférence, On parle de divergence entre les adeptes de la période de transition et l’élection d’un président. Qu’en est-il au juste ?

Cette impasse périodique n’est pas le point de discorde. Tout le monde est pour une période de transition pour réussir un changement de régime. Le point de divergence est posé autrement. Faut-il aller à l’élection présidentielle ou bien aller vers une constituante puis une constitution avant les élections présidentielle ? Mais laissons la conférence nationale trancher sur ce point.

 Y a-t-il des contacte approfondie entre les différents syndicats ?

On a eu des contacts très approfondis entres les différentes structures. La discussion était au sein de chaque syndicat, puis à la confédération puis élargis a d’autres structures syndicales et associations de la société civile.

L’entrée dans la phase du vide constitutionnelle inquiète le pouvoir. Que va-t-il se passer au cas où l’on arrive à cette phase ?

On ne doit pas s’inquiéter si le virage est bien négocié. Premièrement il n’y a pas de violence sur le terrain dieu merci. Deuxièmement pour enfin répondre favorablement au peuple qui dit : itnahaw ga3 « Tout le monde dégage », que l’on peut traduire par le changement radical avec le passé, on doit passer par une phase transitoire d’une courte durée. Pour éviter des crises en série chaque 10 ans l’Algérie doit être à l’ abri définitivement. La période doit être gérée d’une façon apaisée et mettre l’intérêt de l’Algérie au-devant de toutes considérations politique ou idéologique. Rétablir la confiance entre le gouverné et le gouvernant.

Le mouvement Hirak ou du peuple appelons-le  comme le veut le peuple est à son 4e mois. Quel est le bilan et quelles sont vos appréhensions pour l’avenir  du pays ?

Le bilan est vraiment positif. Qui aurait dit que Saïd Bouteflika qui faisait la pluie et le beau temps va se retrouver dans la prison ? Idem pour Ouyahya Sellal et d’autres. Le peuple lorsqu’ ils scandaient klitou lblad assarakin «  Ö voleurs, Vous avez dilapidé les bien du pays » a raison. Pour preuve voire, tous les dossiers qui défilent à la justice.  Il faut que cette volonté du peuple qui s’est traduite dans la rue puissent trouver une feuille de route de sortie de crise en harmonie avec son désir et l’adopter, la défendre et la pression doit continuer pour arriver à ce changement salvateur pour avenir de notre pays.

Amar CHEKAR

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Religion: Les associations et zaouias invités à consolider l’unité du peuple

Le conseiller du président de la République chargé des zaouias et des associations religieuses, Aissa Belakhdar, a appelé samedi à Alger à...

Cessez-le-feu en Libye: La france salue les parties concernées

La France salue la signature d’un accord de cessez-le-feu entre les Parties libyennes, a-t-on indiqué dans le site de l'ambassade de france...

Révision de la Constitution: L’Algérie nouvelle commence par le vote du 1 novembre 2020

Le Général de Corps d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-Major de l'Armée nationale populaire ANP a estimé, samedi à Oran, que la priorité...

Oran: 23 enfants opérés en chirurgie scoliotique

 Quelque 23 enfants et adolescents souffrant de scoliose, ont été opérés au cours de la période du confinement sanitaire, au niveau de...

Transport: Un wagon de train chargé de phosphate déraille à Skikda

L'un des 15 wagons d'un train transportant le phosphate a déraillé vendredi, au lieu dit pont des cavaliers "Jisr El Foursane" dans...