15 C
Alger
vendredi 27 novembre 2020

Me Fatma Zohra Benbraham: « Ce sont les juristes qui ont poussé le dossier de rapatriement des crânes des résistants Algériens.»

Doit Lire

Said bouhadja, le militant honnête le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire de ceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de...

Said bouhadja, le militant et le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire deceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de faire...

Algérie62 rend hommage à Saïd Bouhadja

Ami de la presse nationale avec qui il entretient une relation d’amitié remarquable depuis qu’il était chargé de communication de l’ex parti...

Corruption: Un autre ministre dans le collimateur de la justice

 Abdelkader Ouali, ancien ministre des travaux publics et des ressources en eau, rapellé par ses actes de gestion. La justice ne pardonne...

L’avocate Fatima Zohra Benbraham, a indiqué que l’opération de rapatriement des 24 crânes des résistants Algériens, c’est le fruit du travail des juristes qui ont poussés l’exécution de la loi bioéthique de l’UNIESCO.  « La loi française ne permet même pas de parler de ce sujet en 2010. C’est la loi bioéthique de l’UNESCO relative à l’engagement des Etats auprès des peuples que l’opération et rendue possible en plus de l’appui politique », a révélée Me Benbraham, en marge de la cérémonie de recueillement à la mémoire des 24 martyrs de la révolution Algérienne exposés ce samedi au palais de la culture Moufdi Zakaria à Kouba à  Alger. L’avocate Benbraham a avancé un nombre de 1500 crânes et corps en tout qui restent  encore à récupérer auprès du colon Français. Les restes des corps des résistants Algériens qui se trouvent en France, sont identifiés et ont fait l’objet d’expertises approfondie grâces à des médecins légistes Algériens et français qui ont fait le travail nécessaire. La loi Bioéthique de 1970 interdit  aux pays d’exposer les corps et crânes d’hommes dans les musées, a-t-elle fait savoir. C’est ainsi que l’opération de rapatriement des crânes des résistants Algériens a été rendue possible en plus de l’appui du travail politique et des organisations civiles. « Ce n’est pas Emmanuel Macron qui a rendu les crânes des résistants Algériens à l’Algérie, mais, c’est la force de la loi.  Ce sont les textes de lois qui ont poussé le Président Français à restituer ce qui a été réclamé de droit par l’Algérie », a-t-elle révélée, toute en avançant que l’opération et plus importante que la demande du pardon réclamée par des algériens. « C’est à eux de demander pardon s’ils veulent. Parceque, un criminel ne demande jamais pardon à sa victime », a-t-elle soulignée en guise d’argument. Interrogée sur l’importance des crânes en termes  de mémoire et d’histoire, l’avocate a indiquée sous réserve que « Selon des études spécifiques qui ne sont pas encore confirmés, que la restitution des crânes permet justement de reconstituer le visage de la personne sur la base l’exploitation scientifique de la moelle des crânes », a-t-elle fait savoir. Répondant à la question qui pourra motiver également la France de récupérer le reste de ces militaires morts en Algérie durant la guerre de libération nationale, Me Benbraham répond que « la France peut récupérer ce qu’elle veut comme corps de ces militaires sans même pas recourir à une quelconque loi, afin de récupérés le reste des corps ».  Me Benbraham à balayer de revers toutes tentatives de récupération politique ou partisane de cette opération qui dépasse de loin les partis.

Amar CHEKAR          

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Said bouhadja, le militant honnête le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire de ceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de...

Said bouhadja, le militant et le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire deceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de faire...

Algérie62 rend hommage à Saïd Bouhadja

Ami de la presse nationale avec qui il entretient une relation d’amitié remarquable depuis qu’il était chargé de communication de l’ex parti...

Corruption: Un autre ministre dans le collimateur de la justice

 Abdelkader Ouali, ancien ministre des travaux publics et des ressources en eau, rapellé par ses actes de gestion. La justice ne pardonne...

Sahara Occidentale-Maroc: L’Union Africaine interpellée pour punire le Makhzen

La République arabe sahraouie démocratique RASD a appelé de nouveau, l’Union africaine UA à prendre des mesures plus fermes face à la...