14 C
Alger
samedi 28 novembre 2020

Marché noir: transformer le marché informel au marché formel

Doit Lire

Said bouhadja, le militant honnête le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire de ceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de...

Said bouhadja, le militant et le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire deceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de faire...

Algérie62 rend hommage à Saïd Bouhadja

Ami de la presse nationale avec qui il entretient une relation d’amitié remarquable depuis qu’il était chargé de communication de l’ex parti...

Corruption: Un autre ministre dans le collimateur de la justice

 Abdelkader Ouali, ancien ministre des travaux publics et des ressources en eau, rapellé par ses actes de gestion. La justice ne pardonne...

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, Tidjani Hassan Haddam, a mis en avant, lundi à Alger, la détermination des pouvoirs publics à poursuivre la concertation avec les différents acteurs, en vue d’engager une réflexion approfondie sur l’économie informelle et les mécanismes de transition vers le formel.

Intervenant à l’ouverture d’une journée d’études sur la transition de l’économie informelle à l’économie formelle, le ministre a indiqué que cette rencontre à laquelle prennent part des experts algériens et étrangers, ainsi que des acteurs des différentes secteurs concernés « débattra d’une question sensible à laquelle les pouvoirs publics accordent un grand intérêt, étant donné que  l’économie informelle impacte non seulement le développement économique mais aussi les travailleurs, du fait qu’ils ne sont pas affiliés à la Caisse nationale des assurances sociales des travailleurs salariés CNAS pour bénéficier de la protection sociale et sanitaire. Elle offrira, également, « un espace de concertation et d’échanges d’informations statistiques et d’approches sur ce phénomène dans le but de trouver des mécanismes à même de le contenir, a-t-il indiqué appelant les participants à apporter leur contribution en vue d’une prise en charge optimale, et sans délai, des acteurs de l’économie informelle. Rappelant les mutations socio-économiques des dernières décennies ayant favorisé l’émergence de l’économie informelle, en sus de nouvelles activités et métiers non prévues dans les législations, le ministre a évoqué toutes les mesures exceptionnelles incluses dans la loi de Finances complémentaire 2015, et visant à inciter les entreprises à intégrer le secteur réglementé, à travers la déclaration de leurs activités et des travailleurs auprès de la sécurité sociale pour la régularisation de leur situation. 

N.A

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Said bouhadja, le militant honnête le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire de ceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de...

Said bouhadja, le militant et le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire deceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de faire...

Algérie62 rend hommage à Saïd Bouhadja

Ami de la presse nationale avec qui il entretient une relation d’amitié remarquable depuis qu’il était chargé de communication de l’ex parti...

Corruption: Un autre ministre dans le collimateur de la justice

 Abdelkader Ouali, ancien ministre des travaux publics et des ressources en eau, rapellé par ses actes de gestion. La justice ne pardonne...

Sahara Occidentale-Maroc: L’Union Africaine interpellée pour punire le Makhzen

La République arabe sahraouie démocratique RASD a appelé de nouveau, l’Union africaine UA à prendre des mesures plus fermes face à la...