22 C
Alger
samedi 24 octobre 2020

Marche des étudiants: mardi48 sous haute tension

Doit Lire

Religion: Les associations et zaouias invités à consolider l’unité du peuple

Le conseiller du président de la République chargé des zaouias et des associations religieuses, Aissa Belakhdar, a appelé samedi à Alger à...

Cessez-le-feu en Libye: La france salue les parties concernées

La France salue la signature d’un accord de cessez-le-feu entre les Parties libyennes, a-t-on indiqué dans le site de l'ambassade de france...

Révision de la Constitution: L’Algérie nouvelle commence par le vote du 1 novembre 2020

Le Général de Corps d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-Major de l'Armée nationale populaire ANP a estimé, samedi à Oran, que la priorité...

Oran: 23 enfants opérés en chirurgie scoliotique

 Quelque 23 enfants et adolescents souffrant de scoliose, ont été opérés au cours de la période du confinement sanitaire, au niveau de...

Alger.13h00. Poursuivant la revendication du hirak pour le changement du système illégitime, plus de 3000 personnes ont marchés ce mardi48 à Alger. Restant dans leurs itinéraire habituel qui commence à partir de la place des martyrs jusqu’à Alger centre, une forte mobilisation des éléments de la sureté nationale a été mobilisé  pour réduire aux maximum les espaces publics et les deux trottoirs des  rues. La marche des étudiants est marquée par  la présence des fourgons et des cordons de sécurité au nombre qui dépasse celui des marcheurs. Observant les fourgons des deux côtés, des étudiants clament leurs indignations qui visent à casser le mouvement. « Ils veulent nous réduire au silence par tous les moyens. Mais, notre cause est juste. Nous ne cèderons pas », ont-ils déplorés, tout en brandissent des pancartes pour le changement politique radicale et la mise à l’écart de toute la issaba dans la gestion des affaires publics. « Oui à l’Etat civil non à l’Etat militaire et policier », « Emirat coronavirus », « Le hirak continue, aujourd’hui et demain», « Libérez nos enfants », sont quelques slogans forts qui ont étés brandit tout au long de la marche. Après avoir bloqué toute accès à la placette de la grande poste, les milliers de marcheurs ont étés contraint de descendre directement à la placette tafourah et se diriger au boulevard de l’ALN vers 14h00 et se disperser dans le calme.

Y.B     

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Religion: Les associations et zaouias invités à consolider l’unité du peuple

Le conseiller du président de la République chargé des zaouias et des associations religieuses, Aissa Belakhdar, a appelé samedi à Alger à...

Cessez-le-feu en Libye: La france salue les parties concernées

La France salue la signature d’un accord de cessez-le-feu entre les Parties libyennes, a-t-on indiqué dans le site de l'ambassade de france...

Révision de la Constitution: L’Algérie nouvelle commence par le vote du 1 novembre 2020

Le Général de Corps d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-Major de l'Armée nationale populaire ANP a estimé, samedi à Oran, que la priorité...

Oran: 23 enfants opérés en chirurgie scoliotique

 Quelque 23 enfants et adolescents souffrant de scoliose, ont été opérés au cours de la période du confinement sanitaire, au niveau de...

Transport: Un wagon de train chargé de phosphate déraille à Skikda

L'un des 15 wagons d'un train transportant le phosphate a déraillé vendredi, au lieu dit pont des cavaliers "Jisr El Foursane" dans...