14 C
Alger
samedi 28 novembre 2020

Hirak: le pôle national des étudiants est né

Doit Lire

Said bouhadja, le militant honnête le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire de ceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de...

Said bouhadja, le militant et le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire deceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de faire...

Algérie62 rend hommage à Saïd Bouhadja

Ami de la presse nationale avec qui il entretient une relation d’amitié remarquable depuis qu’il était chargé de communication de l’ex parti...

Corruption: Un autre ministre dans le collimateur de la justice

 Abdelkader Ouali, ancien ministre des travaux publics et des ressources en eau, rapellé par ses actes de gestion. La justice ne pardonne...

La 19é marche des étudiants Algériens à enregistrée plus de deux  milles étudiants et étudiantes qui ont marché ce mardi 25 juin 2019 à Alger. Soutenu par la population de tous âges, les étudiants Algériens ne manquent pas d’entrer de dénoncer les tentatives du  régime politique et policier qui fait tout pour les diviser au point de semer la peur dans le ventre de plusieurs d’entre eux. « Ils ont arrêté trois étudiants ce matin à la grande poste et ils les ont relâché après » regrettent-ils, tout en invitant les journalistes à se rapprocher de leurs organisation qui s’élargit à toute les wilayas du pays.   Etudiant à la FAC d’Alger, mohamed A, révèle. «  J’ai déjoué plusieurs tentatives de diviser la population dans le quartier ou j’habite. Ils me connaissent pour mon engagement. Chaque jour j’ai le sentiment que des agents en civiles viennent m’arrêter et  me cacher loin de tous les regards et médias qui va les dénoncer », fait-il savoir en donnant son téléphone volontiers au cas où son arrestation vient d’être exécuté. Brandissant des banderoles et pancarte qui appellent l’unité du peuple pour lutter contre le système politique répressif et corrompu, salim lance « Je ne veux aucun algérien qui soit jeté en prison pour ses idées. Nous sommes tous concerné par l’avenir du pays qu’on doit libérer de la issaba le plus tôt possible », dira-t-il.  Le problème de l’Algérie, ce n’est pas le drapeau amazigh, mais, la corruption et toute ses mains basses qui détournent l’opinion public des vrais problèmes que nous vivons tous.

Y.B

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Said bouhadja, le militant honnête le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire de ceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de...

Said bouhadja, le militant et le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire deceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de faire...

Algérie62 rend hommage à Saïd Bouhadja

Ami de la presse nationale avec qui il entretient une relation d’amitié remarquable depuis qu’il était chargé de communication de l’ex parti...

Corruption: Un autre ministre dans le collimateur de la justice

 Abdelkader Ouali, ancien ministre des travaux publics et des ressources en eau, rapellé par ses actes de gestion. La justice ne pardonne...

Sahara Occidentale-Maroc: L’Union Africaine interpellée pour punire le Makhzen

La République arabe sahraouie démocratique RASD a appelé de nouveau, l’Union africaine UA à prendre des mesures plus fermes face à la...