14 C
Alger
samedi 16 janvier 2021

Libye: Les prémices du cessez-le-feu

A lire

Le cessez-le-feu immédiat qui a été annoncé séparément par le gouvernement d’Union nationale libyen GNA et le Parlement de l’EST, ce vendredi  appelant à un arrêt immédiat de tous les combats sur tout le territoire libyen a suscité des réactions internationales d’on ne peu plus favorables.

 Le Gouvernement d’Union nationale libyen GNA et le Parlement de l’Est ont annoncé séparément, vendredi, un cessez-le-feu immédiat et l’arrêt de tous les combats sur tout le territoire libyen.Le président du Conseil présidentiel du GNA, Fayez el Sarraj a indiqué dans un communiqué avoir donné ces instructions partant de sa responsabilité politique et nationale » ainsi que des exigences de la conjoncture actuelle que traverse le pays et la région, et de la crise sanitaire induite par la Covid-19. L’entrée en vigueur d’un véritable cessez-le-feu nécessite la démilitarisation des régions de Syrte et d’Al Djoufrah, a-t-il poursuivi, ajoutant que les services de police des deux côtés travaillent en coordination sur les dispositifs sécuritaires dans ces régions ».Le GNA a souligné que l’objectif final de l’annonce du cessez-le-feu « est le recouvrement de la souveraineté totale sur les territoires libyens et le départ des forces étrangères et des mercenaires.Mettant en avant l’impératif de poursuivre la production et l’exportation du pétrole, M. El Sarraj a préconisé, le dépôt des recettes dans le compte de la compagnie libyenne de pétrole NOC à la Banque libyenne sans possibilité de disposer de ces fonds jusqu’à la mise en place de mesures politiques inclusives conformément aux conclusions de la Conférence de Berlin, en vue de garantir la transparence en collaboration avec la mission onusienne et la communauté internationale ».Il a par ailleurs appelé à l’organisation d’élections présidentielle et parlementaire en mars prochain suivant une base constitutionnelle adéquate unanimement convenue par les Libyens. Pour sa part, le Parlement de l’Est, sous la présidence de Aguila Saleh a appelé, vendredi dans un communiqué, toutes les parties à un cessez-le-feu immédiat au vu de conditions économiques du pays et de la propagation de la Covid-19.

APS/rédaction

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Derniers articles