13 C
Alger
lundi 26 octobre 2020

Liban: le gouvernement cède à la pression de la rue

Doit Lire

Covid19: 263 nouveaux cas 163 guérisons et 7 décès

Deux cent soixante trois 263 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 163 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Constitution-Syndicat: Le SNAPAP appui le réferendum

Le Syndicat National Autonome des Personnels de l'Administration Publique SNAPAP a appelé, dimanche, les citoyens à participer massivement au référendum du 1...

Energie: Naftal envisage 70% le taux des stations services Sirghaz

Le groupe public Naftal ambitionne d'atteindre le taux de 70% des stations-service proposant le Sirghaz d'ici les 5 prochaines années, a indiqué...

Hassi Messaoud: Le projet de la nouvelle ville change de tutelle

Le projet de réalisation la Ville nouvelle de Hassi Messaoud Ouargla a été officiellement mis sous la tutelle du ministère de l'Habitat,...

Le gouvernement libanais a renoncé jeudi à imposer une taxe sur les appels effectués via les applications de messagerie Internet, la plus impopulaires des taxes contre lesquelles des centaines de manifestants sont sortis dans la rue dans tout le pays.

Ces dernières semaines la tension est montée au Liban sur fond d’aggravation de la situation économique, avec des craintes d’une dévaluation et d’une pénurie de dollars sur les marchés de change.Dans le centre de Beyrouth, près du ministère de l’Intérieur, mais aussi dans la banlieue sud, ou d’autres régions du pays, les manifestants ont brandi des drapeaux libanais, chanté l’hymne national et scandé le peuple réclame la chute du régime, brûlant parfois des pneus et coupant des routes, d’après des correspondants de presse.Le ministre de l’Information Mohammad Choucair a annoncé dans la soirée que le gouvernement renonçait à cette taxe.Plus tôt jeudi il avait expliqué que les usagers seraient facturés 20 centimes de dollar 18 centimes d’euro pour chaque appel effectué via des services tels que Whatsapp et Viber. Approuvée mercredi par le gouvernement, la mesure entrera en vigueur le 1er janvier 2020, a-t-il déclaré devant les journalistes à l’issue d’une réunion du gouvernement, ajoutant que la taxe rapporterait à l’Etat 200 millions de dollars par an.Mercredi soir, le gouvernement a également approuvé une hausse des taxes sur le tabac, d’après l’Agence de presse nationale ANI. Le Parlement a adopté en juillet un budget d’austérité pour 2019 qui doit permettre de faire reculer de quatre points le déficit.Concernant la taxe sur les appels via applications de messagerie Internet, l’organisation de défense des libertés numériques dans le monde arabe SMEX affirme que les principaux opérateurs téléphoniques envisagent déjà d’introduire un système qui permettra de détecter sur leurs réseaux les appels Internet des usagers. Au Liban, le prix de la téléphonie mobile est parmi les plus élevés de la région, rappelait SMEX sur Twitter. Et avec cette mesure les usagers vont devoir payer deux fois pour les services Internet, prévient l’ONG. TechGeek365, organisation de défense des droits numériques dans la région, dit avoir contacté le réseau social Facebook, propriétaire de Whatsapp, au sujet de la décision du gouvernement libanais.Un porte-parole a indiqué qu’une telle décision constituerait une violation directe des conditions générales d’utilisation, ajoute TechGeek365 sur Twitter. Selon SMEX, Facebook a cependant déjà par le passé accepté une taxe imposée sur les réseaux sociaux en Ouganda, ce qui de fait revient au même.

Rédaction/APS

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Covid19: 263 nouveaux cas 163 guérisons et 7 décès

Deux cent soixante trois 263 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 163 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Constitution-Syndicat: Le SNAPAP appui le réferendum

Le Syndicat National Autonome des Personnels de l'Administration Publique SNAPAP a appelé, dimanche, les citoyens à participer massivement au référendum du 1...

Energie: Naftal envisage 70% le taux des stations services Sirghaz

Le groupe public Naftal ambitionne d'atteindre le taux de 70% des stations-service proposant le Sirghaz d'ici les 5 prochaines années, a indiqué...

Hassi Messaoud: Le projet de la nouvelle ville change de tutelle

Le projet de réalisation la Ville nouvelle de Hassi Messaoud Ouargla a été officiellement mis sous la tutelle du ministère de l'Habitat,...

Finance islamique: La banque CPA lance neuf produits

Le Crédit Populaire d'Algérie CPA a lancé dimanche la commercialisation de neuf 9 produits de la finance islamique au niveau de son...