Le destin

0
247

Sujet de méditation. Le mot « destin » revient souvent dans les échanges quotidiens du peuple depuis la nuit des temps. il y a ceux qui croient et ceux qui ne croient pas au destin. Contraire au sens du programmatisme et l’esprit scientifique qui prévoit tout et se remet toujours en question, lorsque il y a erreur, accidents de parcours, mauvais calcul, ignorance, méconnaissance de la choses etc. l’exemple est trés simple. aucun ne pourra admettre de déplacer un véhicule avec un réservoir de carburant insuffisant pour aller à Tamanrasset a titre d’exemple. Aucun ne peut prévoir ce qui va se passer au cours de sa route. mais, on sais que le véhicule peut s’arrêter à un moment donné pour manque de carburant ou autres pannes connue d’avance, sans mesurer les risques et leurs conséquences. De bien ou du mal, cela peut ressortir du destin de la métaphore. La question se pose de telle sorte. Qui peut dire, ce qui est arrivé exactement au pays depuis, l’indépendance national et surtout, durant la décennie noire ? est ce la faute du destin ou de l’homme politique qui a trahit la mémoire des martyrs et du peuple à commencer par les assassinats politiques depuis ? Qui peut dire aujourd’hui, que le mouvement Hirak vient du destin qui fait bouger le peuple entier au point de devenir un exemple de pacifisme pour le monde entier ? c’est la ou réside toute la question du destin et du réalisme. venant de l’esprit religieux qui domine la pensée, le destin ne peut être qu’un refuge et un prétexte pour les peuples qui font un pas en avant et deux pas n arriere. Le peuple Algérien a fait bouger les choses en huit mois seulement depuis qu’il a décidé de passer à l’acte pacifique. ce qui n’a pas été réalisé pendant 57 ans, de l’indépendance nationale, a été fait en quelques mois. Ce qui reste à faire est encore plus long et plus dur à réaliser pour le développement et l’émancipation du peuple. Dieu a t-il privilégié les Américains, les Anglais, les Allemands, les Chinois et les Japonais et a laisser les pays musulmans et arabe dans l’arrière plans ? Non, bien sûr. ces pays ont pris des leçons de la religion l’islam et le saint Coran pour étudier et travailler dans la continuité pour être ce qu’ils sont devenus aujourd’hui. le monde Arabe est musulman, sans jugement de valeurs, chacun est responsable de ses actes devant Dieu, passent leurs temps à dénigrer les autres et oublient l’essentielle de leurs vies. Les questions personnelles, ne doivent en aucun cas faire usages de sujet public ou d’ingérence dans la vie des autres. Au centre de l’ idée du destin, c’est justement, cette égoïsme et individualisme qui force et renforce l’illégitimité politique des chefs et dirigeant qui passent leurs intérêt personnels et partisans au dépend,tout en laissant leurs monde Arabe et musulman dans le destin qu’ils ont fabriqué eux même avec leurs propres incivisme, individualisme et culte de la personne.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here