12 C
Alger
samedi 31 octobre 2020

Le dérapage de Salah Eddine Dahmoune

Doit Lire

Covid-19: 306 nouveaux cas 184 guérisons et 8 décès

Trois cent six 306 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 184 guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Covid-19: Le risque de la 2ème vague en Afrique

 L'Afrique doit se préparer à une deuxième vague de l'épidémie de coronavirus au moment où l'Europe subit une hausse des cas et...

Carburant : Convertir 500.000 véhicules/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié GPL, a indiqué l'Union nationale...

Feux de forêts: Etablire le bilan des indemnisations

 Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a établi le bilan définitif des indemnisations en nature permettant aux agriculteurs et éleveurs...

Qualifiant les opposants aux prochaines élections présidentielles du 12 décembre 2019 de tous les maux, Salah Eddine Dahoumane, ministre de l’intérieur et des collectivités locale et de l’aménagement du territoire crée le buzz.  « Nous donnerons une leçon, le 12 décembre, grâce à l’union du peuple algérien, de sa position unique pour conserver l’indépendance de l’Algérie », a-t-il déclaré, lors de la présentation de son programme de création de dix nouvelles wilayas, qui intervient en plein campagne électorale.  Cette vidéo qui a fait le buzz ce mardi sur les réseaux sociaux, restera sans doute, dans les annales de ses discours décevants, devant les membres du Conseil de la Nation CN. Pensant faire barrage aux millions d’Algériens qui sortent depuis le 22 février 2019 pour revendiquer le changement du système politique à partir de l’application des articles 7 & 8  de la constitution, que le monde entier à vue et revue dans les marches pacifiques du peuple,  M Dahoumane, commet une grave erreur politique en déclarant de manière officielle « Le colonialisme a utilisé ses enfants durant la guerre. Ce qu’il en reste du colonialisme, est une pensée colonialiste, qui perdure encore, chez certains de nos enfants algériens, ou plutôt pseudos algériens, des traîtres, des mercenaires, des pervers, des homosexuels, qu’on connait un par un. Ils se sont rassemblés dans un seul rang. Ils ne nous appartiennent pas et nous ne leur appartenons pas » a-t-il déclarésans scrupules devant les membres du sénat.    M Dahoumane ignore peut être, que justement, c’est à cause du mépris et de la répression affichés, que le peuple se renforce de plus en plus, contre le système politique qui nomme et gommes des responsables sans tenir compte des critères qui font dans la bonne gouvernance et le développement continue du pays.

D.T   

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Covid-19: 306 nouveaux cas 184 guérisons et 8 décès

Trois cent six 306 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 184 guérisons et 8 décès ont été enregistrés durant les dernières 24 heures...

Covid-19: Le risque de la 2ème vague en Afrique

 L'Afrique doit se préparer à une deuxième vague de l'épidémie de coronavirus au moment où l'Europe subit une hausse des cas et...

Carburant : Convertir 500.000 véhicules/An au GPL

L'Algérie a les moyens de convertir près de 500.000 véhicules/AN pour rouler au Gaz de pétrole liquéfié GPL, a indiqué l'Union nationale...

Feux de forêts: Etablire le bilan des indemnisations

 Le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a établi le bilan définitif des indemnisations en nature permettant aux agriculteurs et éleveurs...

Covid-19: 9 wilayas concernées par les mesures de confinement

Le nombre de wilayas concernées par les mesures de confinement partiel à domicile, dans le cadre de la prévention contre la pandémie...