13 C
Alger
lundi 26 octobre 2020

La responsabilité de la presse

Doit Lire

Covid19: 263 nouveaux cas 163 guérisons et 7 décès

Deux cent soixante trois 263 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 163 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Constitution-Syndicat: Le SNAPAP appui le réferendum

Le Syndicat National Autonome des Personnels de l'Administration Publique SNAPAP a appelé, dimanche, les citoyens à participer massivement au référendum du 1...

Energie: Naftal envisage 70% le taux des stations services Sirghaz

Le groupe public Naftal ambitionne d'atteindre le taux de 70% des stations-service proposant le Sirghaz d'ici les 5 prochaines années, a indiqué...

Hassi Messaoud: Le projet de la nouvelle ville change de tutelle

Le projet de réalisation la Ville nouvelle de Hassi Messaoud Ouargla a été officiellement mis sous la tutelle du ministère de l'Habitat,...

A peine annoncé par le président de la République et le chef du gouvernement, la presse électronique commence à susciter l’intérêt des uns est des autres, non pas pour apporter une plus-value journalistique et médiatique, mais beaucoup plus pour la publicité. La promesse pourra toucher les journaux électroniques qui souffrent jusque-là de multiples obstacles juridique, financier, formation et autres hebergéments.dz ou .com. Le dernier chiffre que nous avons eu il y a presque un an auprès des instances officielles, était de 120 titres en tout. La régularisation de la situation de cette presse pourra doubler avec l’arrivée de la publicité. La régularisation peut toucher les médias de manière équitable, si l’on tient compte des déclarations officielles. La question que chacun se pose depuis, c’est la dégradation de l’environnement médiatique au point de reléguer le quatrième pouvoir au 5é pouvoir dans une rencontre sur les médias il y a quelques années. La situation,  reflète sans cesse le départ des centaines de journalistes professionnelles vers d’autres métiers et organismes, à commencer par les cellules de communications dans bon nombre de ministère, organismes et également la présidence. Le souci d’améliorer les conditions sociales est légitime. Secret de polichinelle. Dans une conjoncture politique que l’on vie et voient chaque jours. Des journalistes sous payé. moins que les chauffeurs, les femmes de ménages, les agents qui ne savent même pas écrire leurs noms et prénoms, alors que les journalistes font l’actualité nationale et internationale. il y de quoi se faire de multiples idées, de peur et préjugés à cause du bouleversement de l’échelle des valeurs. Souhaitons que la rencontre du jeudi 20 février qui aura lieux à l’école supérieure des journalistes ENJSC , soit celle des journalistes dévoué pour l’intérêt général et national. Autrement dit, il y a lieu de changer de métier ou continuer encore à faire le travail de simples employés qui exécutent des tâches au dépend. La revalorisation du métier du journaliste, est un devoir d conscience nationale. Rien ne remplace la noblesse du métier du journalisme au sens noble. Que chacun de nous  interroge sa propre conscience, avant d’écrire et de dire quoique ce soit.

A.C   

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Covid19: 263 nouveaux cas 163 guérisons et 7 décès

Deux cent soixante trois 263 nouveaux cas confirmés de coronavirus, 163 guérisons et 7 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Constitution-Syndicat: Le SNAPAP appui le réferendum

Le Syndicat National Autonome des Personnels de l'Administration Publique SNAPAP a appelé, dimanche, les citoyens à participer massivement au référendum du 1...

Energie: Naftal envisage 70% le taux des stations services Sirghaz

Le groupe public Naftal ambitionne d'atteindre le taux de 70% des stations-service proposant le Sirghaz d'ici les 5 prochaines années, a indiqué...

Hassi Messaoud: Le projet de la nouvelle ville change de tutelle

Le projet de réalisation la Ville nouvelle de Hassi Messaoud Ouargla a été officiellement mis sous la tutelle du ministère de l'Habitat,...

Finance islamique: La banque CPA lance neuf produits

Le Crédit Populaire d'Algérie CPA a lancé dimanche la commercialisation de neuf 9 produits de la finance islamique au niveau de son...