22 C
Alger
samedi 24 octobre 2020

Karim Younes:  » notre mission c’est de rassembler et rapprocher les Algériens »

Doit Lire

Religion: Les associations et zaouias invités à consolider l’unité du peuple

Le conseiller du président de la République chargé des zaouias et des associations religieuses, Aissa Belakhdar, a appelé samedi à Alger à...

Cessez-le-feu en Libye: La france salue les parties concernées

La France salue la signature d’un accord de cessez-le-feu entre les Parties libyennes, a-t-on indiqué dans le site de l'ambassade de france...

Révision de la Constitution: L’Algérie nouvelle commence par le vote du 1 novembre 2020

Le Général de Corps d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-Major de l'Armée nationale populaire ANP a estimé, samedi à Oran, que la priorité...

Oran: 23 enfants opérés en chirurgie scoliotique

 Quelque 23 enfants et adolescents souffrant de scoliose, ont été opérés au cours de la période du confinement sanitaire, au niveau de...

Toute en reconnaissant al lourde mission qui est accordé à l’instance nationale pour la médiation et le dialogue, karim Younes, le réaffirmé dimanche  » Nous ne sommes ni les portes parole du hirak ni du système en place. notre mission, c’est la médiation et le rapprochement des algériens, afin de trouver un consensus pour résoudre la crise politique et économique que vie le pays depuis plusieurs mois », selon le coordinateur de l’instance nationale pour la médiation et le dialogue.  » nous donnons la chance à toutes les franges de la société, en vue de trouver des solutions à la crise politique que vit le pays », at-il indiqué, lors une rencontre avec des jeunes du hirak, venus des wilayas de Guelma, Souk Ahras, Batna, Tébessa et Khenchela. l’ancien président de l’APN sous le gouvernement de Ali Benflis, Karim Younes, a indiqué que la mission n’est pas facile, mais on veillera pour accorder une chance de dialogue à toutes les franges de la société algérienne des quatre coins du pays. le coordinateur du panel a tenu à rappeler que l’Instance de dialogue et de médiation « ne s’exprime pas au nom du peuple algérien, ni au nom du Hirak, ni du pouvoir, mais nous sommes tenu de rester indépendant de toutes récupération partisane », a-t-il soutenu. La rencontre a été une occasion pour ces jeunes de formuler plusieurs propositions, dont celles de fixer la date de la présidentielle dans les plus brefs délais et de garantir les conditions nécessaires pour la tenue d’une élection honnête et transparente.

D.T

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Religion: Les associations et zaouias invités à consolider l’unité du peuple

Le conseiller du président de la République chargé des zaouias et des associations religieuses, Aissa Belakhdar, a appelé samedi à Alger à...

Cessez-le-feu en Libye: La france salue les parties concernées

La France salue la signature d’un accord de cessez-le-feu entre les Parties libyennes, a-t-on indiqué dans le site de l'ambassade de france...

Révision de la Constitution: L’Algérie nouvelle commence par le vote du 1 novembre 2020

Le Général de Corps d'Armée Saïd Chanegriha, Chef d'Etat-Major de l'Armée nationale populaire ANP a estimé, samedi à Oran, que la priorité...

Oran: 23 enfants opérés en chirurgie scoliotique

 Quelque 23 enfants et adolescents souffrant de scoliose, ont été opérés au cours de la période du confinement sanitaire, au niveau de...

Transport: Un wagon de train chargé de phosphate déraille à Skikda

L'un des 15 wagons d'un train transportant le phosphate a déraillé vendredi, au lieu dit pont des cavaliers "Jisr El Foursane" dans...