Justice: Karim Tabbou dérange le cercle

0
15

Communiqué du parti des travailleurs

La réalité dépasse la fiction: À la surprise générale la Cour d’Alger vient de condamner Karim Tabbou, Coordinateur du Parti UDS, à une année de prison ferme. Condamné en première instance par le tribunal de Sidi M’hamed -Alger- à une année de prison dont 6 mois fermes, Karim Tabbou devait sortir de prison ce 26 mars. Cela se passe au moment où les Algériennes et les Algériens, à l’instar des peuples du monde entier, sont saisis d’angoisse, inquiets face aux risques ravageurs que pourrait provoquer la pandémie du Covid19 sur les vies humaines dans notre pays. C’est donc au moment où toute l’attention du peuple est concentrée sur les moyens d’y faire face, en manifestant toute sa volonté à la mobilisation, aux actions de solidarité que ce procès vient d’avoir lieu. En effet, sans avertir le concerné, sa famille ni même ses avocats, le procès en appel de Karim Tabbou a été programmé pour ce mardi 24 mars à la Cours d’Alger. Le Parti des travailleurs s’interroge sur la signification de ce procès expéditif et de la condamnation qui s’en est suivie. Alors que dans plusieurs pays des milliers de prisonniers de droit commun ont été libérés, par décision politique, pour éviter la propagation du coronavirus dans le milieu carcéral fortement peuple, dans notre pays des dizaines de détenus politiques et d’opinion continuent de séjourner arbitrairement en prison. Le PT exige la libération immédiate et inconditionnelle de Karim Tabbou et de tous détenus politiques et d’opinion.

Rédaction

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici