Justice: Ahmed Ouyahya et Abdelmalek Sellal écopent de 15 et 12 ans de prison ferme

0
151

Le juge a prononcé, en outre, une peine de 5 ans de prison ferme assortie d’une amende 200.000 DA à l’encontre de l’ancienne wali Nouria Yamina Zerhouni pour délit d’abus de fonction, tandis que l’ancien ministre du Transport et Travaux publics Abdelghani Zaalane a été acquitté du délit de financement occulte de la campagne électorale de l’ex-président.Des peines fermes de 7 ans de prison et une amende de 500.000 Da ont été également infligées à l’homme d’affaires, Ali Haddad, condamné pour le délit de participation au blanchiment d’argent et financement occulte de la campagne électorale du 5e mandat. Les mis en cause, Aourane Ahmed, Hadj Ahmed et Chaib Hamoud, fonctionnaires du Groupe Haddad, ont écopés de 2 ans de prison ferme, dont un an avec sursis, et d’une amende de 200.000 DA avec confiscation des fonds saisis. L’homme d’affaires, Ahmed Mazouz a écopé ,de son côté, de 7 ans de prison ferme et d’une amende ferme de 1 million DA avec confiscation des fonds saisis, pour incitation d’agents publics en vue d’obtenir un indu privilège, de bénéficier de l’influence des agents de l’Etat, de blanchiment d’argent avec dissimulation de son origine et de financement des partis politiques. Poursuivi pour bénéfice de l’autorité des agents de l’Etat en vue de la conclusion de marchés publics et de blanchiment d’argent, l’homme d’affaires, Hassan Larbaoui a été condamné  à 6 ans de prison ferme et d’une amende d’un 1 million DA, avec confiscation des fonds saisis. L’homme d’affaires, Mohamed Bairi, poursuivi pour le délit d’incitation d’agents à exploiter leur influence en vue de conclure des marchés publics, a écopé, quant à lui, d’une peine de prison ferme de 3 ans assortie d’une amende de 200.000 Da, tandis que Fares Sellal, fils de l’ancien Premier ministre a été condamné à 3 ans de prison ferme assortis de 200.000 DA d’amende pour délit de participation à l’incitation d’agents publics à conclure les marchés publics. Amine Tira fonctionnaire au ministère de l’Industrie, a été condamné à une peine de 5 ans de prison ferme assortie d’une amende de 100.000 DA pour avoir conclu des contrats en violation des dispositions et législations règlementaires et abus de fonction pour octroi d’indus avantages.

A.S

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here