5 C
Alger
mercredi 25 novembre 2020

Entreprise: Relance du partenariat Public/Privé

Doit Lire

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

Le ministre des Finances, Aymen Benabderrahmane a annoncé, mercredi, à Alger que son département ministériel œuvrait actuellement à l’élaboration d’un projet de loi réglementant le partenariat entre les secteurs public et privé, comme un des moyens de financement des projets infrastructurels.

Lors d’une séance plénière consacrée aux réponses aux préoccupations des députés de l’Assemblée populaire nationale APN dans le cadre du débat du projet de loi de finances PLF-2021, présidée par Slimane Chenine, président de l’APN, le ministre a expliqué que le Gouvernement recourra, afin d’alléger les pressions sur le budget de l’Etat et les finances publiques, au mécanisme de partenariat entre les secteurs public et privé, comme une des procédures visant à financer des investissements financés jusqu’ici à partir du budget de l’Etat, à travers les ressources du marché.Le mécanisme de partenariat Public/Privé PPP, permettra la réalisation et la gestion des structures publiques, à travers les financements du secteur privé en contrepartie des revenus d’exploitation, ce qui nécessite la promulgation d’une loi expliquant les modalités de cette opération.

Modalités et financements des investissements

Parmi les mesures auxquelles le gouvernement aura recours dans le domaine du financement des investissements, l’éventuel recours au financement étrangers pour des projets jugés stratégiques et/ou prioritaires afin d’alléger la pression sur le secteur bancaire national, ainsi que l’élargissement du champ d’investissements privés nationaux et l’ouverture aux investissements directs étrangers grâce à l’annulation de la règle 51/49. Dans le même contexte, M. Benabderrahmane a également évoqué l’importance de développer les autres outils bancaires et traditionnels de financement à travers le marché financier la bourse et la Finance Islamique, ajoutant que «ce marché est ouvert à tous les acteurs économiques, publics et privés. Des actions seront également menées pour améliorer les recettes budgétaires toutes formes confondues, en termes de recouvrement fiscal et en termes de contributions de l’Etat dans le cadre des effets économiques de la crise sanitaire, qui a contraint le gouvernement à prendre des mesures pour aider et faciliter les acteurs économiques, ajoute le ministre.

Nassima A/APS

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

Mohand Azzoug: « Les familles ne doivent pas se laisser emporter par des problèmes d’héritages »

Mohand Azzoug, directeur de l’orientation et de l’enseignement du Coran au ministère des Affaires religieuses et des wakfs, répond à quelques questions...