12 C
Alger
samedi 28 novembre 2020

Industrie : baisse de près de 81% des transactions commerciales

Doit Lire

Said bouhadja, le militant honnête le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire de ceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de...

Said bouhadja, le militant et le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire deceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de faire...

Algérie62 rend hommage à Saïd Bouhadja

Ami de la presse nationale avec qui il entretient une relation d’amitié remarquable depuis qu’il était chargé de communication de l’ex parti...

Corruption: Un autre ministre dans le collimateur de la justice

 Abdelkader Ouali, ancien ministre des travaux publics et des ressources en eau, rapellé par ses actes de gestion. La justice ne pardonne...

Près de 81% des entreprises industrielles en Algérie ont constaté un recul de leurs transactions commerciales au cours des derniers mois.

Co-animant une conférence sur la situation économique du pays avec le président de l’Association nationale des commerçants et artisans ANCA, El Hadj Tahar Boulenouar, M. Zebdi a fait savoir qu’un sondage réalisé par son organisme sur 8.500 entreprises algériennes productrices, 81% d’entre elles ont constaté une récession de leurs transactions commerciales. « Nous assistons à une situation de stagnation économique ce qu’on voit sur le marché national n’incite pas à l’optimisme. « Il est de notre responsabilité en tant qu’association de rappeler la réalité de l’économie nationale qui est en lien direct avec le pouvoir d’achat et la consommation du citoyen, a-t-il estimé, affirmant que « le pays fait face à une stagnation économique depuis quelques mois ». L’intervenant a expliqué que plusieurs secteurs sont touchés par cette stagnation dont l’industrie du médicament, l’agroalimentaire et le tourisme. Selon lui, certaines industries agroalimentaires ont connu une baisse de 80% sur la commercialisation de leurs produits, affirmant que certaines usines sont à l’arrêt du fait de l’accumulation de leurs stocks. En conséquence, on peut s’attendre au licenciement de milliers de travailleurs, certaines PME ont déjà mis les clés sous les portes. Les causes de cette stagnation économique, selon M. Zebdi, sont dues à la situation politique actuelle qui a entraîné des craintes poussant inconsciemment à la non consommation et au stockage des produits. L’autre hypothèse qui est en lien avec la première est le recul du pouvoir d’achat des citoyens.

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

Said bouhadja, le militant honnête le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire de ceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de...

Said bouhadja, le militant et le moudjahid authentique

Pour l’histoire et la mémoire deceux qui ne connaissent pas de près feu Saïd Bouhadja,  il est de notre devoir de faire...

Algérie62 rend hommage à Saïd Bouhadja

Ami de la presse nationale avec qui il entretient une relation d’amitié remarquable depuis qu’il était chargé de communication de l’ex parti...

Corruption: Un autre ministre dans le collimateur de la justice

 Abdelkader Ouali, ancien ministre des travaux publics et des ressources en eau, rapellé par ses actes de gestion. La justice ne pardonne...

Sahara Occidentale-Maroc: L’Union Africaine interpellée pour punire le Makhzen

La République arabe sahraouie démocratique RASD a appelé de nouveau, l’Union africaine UA à prendre des mesures plus fermes face à la...