18 C
Alger
mardi 24 novembre 2020

Impôts:Benabderrahmane annonce l’élaboration d’un fichier national

Doit Lire

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

La Direction des impôts est en passe d’élaborer un fichier national pour les assujettis à l’impôt sur la fortune ISF, afin de les recenser et d’en évaluer les avoirs, a révélé mercredi à Alger le ministre des Finances Aymen Benabderrahmane.

Lors d’une plénière consacrée aux réponses aux préoccupations des députés dans le cadre du débat du projet de loi de finances pour l’exercice 2021 PLF-2021, présidée par Slimane Chenine, président de l’APN, le ministre a indiqué que « l’administration des impôts s’attèle à élaborer un fichier pour les assujettis à l’ISF en recensant et évaluant leurs avoirs pour permettre une application équitable et transparente de cet impôt conformément aux dispositions du code des impôts. L’ISF est entré en vigueur à partir du 1er janvier de l’année en cours au titre de la loi de finances pour l’exercice 2020 avant de faire l’objet de modifications en vertu de l’article 13 de la loi de finances complémentaire pour la même année, par lequel le champ d’application des personnes concernées a été élargi et sa valeur augmentée selon une échelle ascendante. Cet impôt repose sur le principe de la déclaration systématique du patrimoine par les débiteurs fiscaux auprès de l’inspection des impôts ou du centre de proximité des impôts de leur lieu de résidence.

Le taux d’imposition fixé

Il est à noter que le taux d’imposition est fixé à 0,15% pour les avoirs dont la valeur varie entre 100 et 150 millions Da,  0,25% pour les avoirs dont la valeur oscille entre 150 et 250 millions Da, 0,35% pour les avoir dont valeur oscille entre 250 et 350 millions Da et 0,5% pour les avoirs dont la valeur varie entre 350 et 450 millions Da. Si la valeur des avoirs dépasse 450 millions Da, le taux de l’ISF est estimé à 1%. Quant aux personnes physiques dont le siège fiscal est situé en Algérie et ne possèdent pas des avoirs mais sont soumises à cet impôt en fonction des éléments du train de vie, le calcul de la valeur de l’impôt se fait selon l’article 98 du code des impôts directs et taxes assimilées relatif l’évaluation forfaitaire minimum du revenu imposable d’après certains éléments du train de vie.

Nassima A

- Advertisement -

Plus d'articles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

- Advertisement -

Dernièrs Articles

BEA-FGAR: Convention de garantie des crédits accordés aux PME

La Banque Extérieure d’Algérie BEA et le Fonds de garantie des crédits aux PME FGAR ont signé une convention-cadre permettant aux petites...

Covid 19: 1133 nouveaux cas 649 guérisons et 15 décès

Mille cent trente trois 1133 nouveaux cas confirmés de Coronavirus, 649 guérisons et 15 décès ont été enregistrés durant les dernières 24...

Justice-Covid19: Plusieurs affaires pénales reportées en raison de la contaminations d’avocats

Le report de plusieurs affaires pénales dont les procès étaient programmés au niveau de plusieurs juridictions intervient à la demande de la...

Marché du pétrole: Le besoin estimé à 104 millions b/j d’ici 2025

La demande mondiale de pétrole devrait atteindre près de 104 millions de barils par jour d’ici 2025, a indiqué le Secrétaire général...

Mohand Azzoug: « Les familles ne doivent pas se laisser emporter par des problèmes d’héritages »

Mohand Azzoug, directeur de l’orientation et de l’enseignement du Coran au ministère des Affaires religieuses et des wakfs, répond à quelques questions...