Importation des véhicules de moins 3 ans : l’impatience des revendeurs d’occasions

0
359

Attendu avec beaucoup d’impatience par un bon nombre de compatriotes résidents à l’étranger, notamment en France là où il y a une plus forte communauté Algérienne, l’Espagne, l’Italy et l’Allemagne que les ressortissants locaux qui ne voient aucune importance. Mourad Harir, résident en France depuis plus de 20 ans, revient sur le sujet. « Bien sûr qu’on est pressés de voire le marché des voitures de moins de trois ans autorisé que recourir aux agences de locations de voitures chaque fois que je viens en Algérie », affirme Mourad, fonctionnaire à Marseille, qui n’a pas manqué de déploré la cherté des billets d’avions Algérie/France par rapport à la Tunisie et le Maroc.  Evoquant les raisons qui le motivent d’acheter une voiture de moins de trois ans et la ramener en Algérie, Mourad souligne. « D’abords, ça nous permettra d’acheter une voiture et la laisser en Algérie pour les besoins de nos déplacements et voyages en Algérie. Cela nous coutera moins cher que la location d’une voiture qui nous coute 5000 DA/jours. Ceci d’une part. D’autres part, il y a des voitures de moins de trois ans, mieux que les voitures neufs que l’on achete au prix réduits », selon Mourad qui vient de passer un séjour de quelques jours, rien que pour la prise en charge de son père qui vient de réussir une opération chirurgicale à Alger. De l’autre côté, des citoyens résident en Algérie, ne voient aucune importance. « Me concernant, ça ne m’intéresse pas du tout. J’ai ma petite voiture 2008, je ne me plains pas du tout. L’importation de voiture de l’étranger, ne profitera que pour les revendeurs qui vont rénover les véhicules d’occasions et les revendre aux algériens », a souligné Abdelmalek, expert-comptable de profession qui maitrise si bien son domaine d’activité. Cet expert a toute fois, expliqué que l’achat de voiture s’effectuera via les banques. Cette disposition légale, ne permet pas de tricherie du marché parallèle du moment que les opérations d’achats des véhicules de tourismes s’effectuent dans un cadre bien étudié, comme c’est le cas que l’on connaît à l’étranger.   Par ailleurs, ce qu’il y a lieu de retenir, c’est l’affaiblissement du marché des agences de locations de véhicules en raison du nombre important des voitures qui seront importées par les compatriotes résidents à l’étrangers. Quant aux fluctuations des prix des véhicules dans le marché d’occasion, nos interlocuteurs ont évité d’anticiper la réalité. « Il faut attendre l’ouverture officielle et voire la réalité en face », ont-ils indiqués.

F.F      

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here